AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petite pasto-jasette ^^

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Shimer Février
Élève
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 25
Localisation : Bonne question...
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Dim 18 Juil - 23:54

Un monstre... moi ce serait un grand dragon, tout simple genre noir ou mauve, avec des pics partout, des grandes dents et longues griffes coupantes et la capacité de jouer au lance-flammes et un bonus emphybie pour aller aussi bien sur terre que dans l'eau.

Les persos que j'enléverais c'est trop dûr yen a pleins! OO'
Parce qu'il faut en citer que trois je dirais L (Death Note), Lelouch Vi Britannia (Code Geass) et Cain Heargreave (God Child).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Kurenaibara
Élève
avatar

Nombre de messages : 684
Age : 26
Localisation : Parmi une foule d'élèves, mais on ne me voit pas...
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Mar 20 Juil - 14:18

Un monstre?... Voyons voir...
Un pikachu!!! XD Un monstre de poche tout mimi mais redoutable! *_* (gare à qui m'énerverait, il tâterait de mes attaques électriques!)

Et quels persos manga j'enlèverais?!! D'accord avec Shimer, c'est trop dur, y en à beaucoup trop!!!

Mmmmmmmmh... mais bon, puisqu'il faut choisir... scratch

Ayase Yukiya de Okane ga nai! Pour le côtés Uke-moe-kawai que je ne peux que fondre devant ses grands yeux larmoyants! *w*(attention à toi Shalty, tu pourrais bien disparaitre de ce pensionnat sans laisser de trace! Twisted Evil XD)
Yuki Sôma de Fruits Basket! Parce que c'est mon prince charmant ce beau Yuki. UwU <3
Ryônosuke de Do you know my detective! Pour changer un peu de ces bisho tout frêle, et parce que c'est l'un des rare Seme à être doté de tant de qualités à mon gout! ^^ (Fidèle, joueur mais tendre et plein d'affection je trouve!)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Signature et avatar par Alexei Kalina
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chu-kazuki.deviantart.com/
Shiki Sugao
Élève
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 28
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Mar 20 Juil - 20:39

alors un monstre...une ombre qui peut prendre l'apparence de n'importe qui pour s'infiltrer dans le profond du coeur..

pour les mecs...c'est extrêmement dur. Euh...

je dirais Chô Hakkai (saiyuki), Sano Izumi (parmi eux, encore que je préfère l'acteur japonais^^), Grey (Fairy Tail)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madhater
Élève
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 33
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Mer 21 Juil - 17:34

Un monstre, alors euh euh euh je dirai une chimère comme celle d'axel. =)

Pour de gars sexy , y en a plein

Frau (de 07-Ghost, il est a moi pas toucher sinon j'etrange)
Gaara (pour son charisme)
Ulquiorra (de bleah)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orel
Élève
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 25
Localisation : Québecissime icitte!
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Sam 14 Aoû - 16:13

Spécial avis : comme je ne pourrais être là qu'une fin de semaine sur deux, j'irai avec des questions fortes. Aujourd'hui, je veux l'avis de tous sur l'amour. Vi vi U.U! L'amour avec un grand A.

et un extra : si vous aviez à vous réincarner en superpouvoir, ce serait quoi?


Moi, l'amour, ça fait 6 années déjà que j'y baigne dedans. Avec mon p'tit-copain, la flamme brûle toujours. Le secret? Y'a pas vraiment de recette ou de mode d'emploi sur la vie de couple. Juste que je dirais, il faut commencer par connaître cette personne par l'amitié. Plus l'amitié grandit, plus les vérités sont là et la communication aussi. La connaissance approfondit de l'autre est primordial, tout comme verbaliser ses mals ou biens avec elle. Il faut aussi laisser le temps couler, faire son cours sans s'imposer. Il m'a fallut connaître mon copain... 10 ans auparavant. Donc, 4 an que j'étais juste amie avec lui. La complicité avit évoluer jusqu'au jour ou, sans un mot ni un geste, on s'étais entendu pour s'aimer comme couple. Je sais, c'est jeune de sortir à l'âge de 9 ans, mais quand on tombe sur une perle rare qui nous correspond tout à fait, faut pas laisser filer ça sans rien faire. Autre chose, le sexe. J'ai enfin eu du sexe... quand j'ai eu mes 15 ans! Donc, quand on sort ensemble, il faut que chacun soit patient et prêt de son côté pour le sexe. Mon chum m'a respecté, il n'était pas prêt non plus, mais ça a finit comme le premier baiser. C'est-à-dire sans aucun mot ni geste, juste un regard. Peut-être que ce que j'écris en ce moment paraît si idéale, si.. comme dans un film, comme tout organisé. Mais c'est faux, c'est une réalité qui fait ses preuves. Oui, l'amour peut arrivé tôt comme il peut prendre des années avant de tomber sur vous dans d'étranges circonstance. (soupire nostalgique, larme à l'oeil) Ohhhh... que c'est troooopp romantique! TxT désolé, c'est long ce texte, mais bon.... J'vous ai pas raconté comment on fait pour survivre après ces années, non? On se voit qu'une fois par semaine durant l'année scolaire et le plus possible durant les vacances. C'est prouvé!! Les des yeux, proche du coeur. Avec le temps qui passe durant la semaine, on a le temps de s'ennuyer de l'autre et d'avoir la joie de le retrouver de nouveau la fin de semaine venue. Il est a mes yeux une perle précieuse que je ne vois pas souvent et donc en apprécie le touché et la présence encore mieux que personne. Ça donne à réfléchir, ça donne à se souvenir, tout au long de son abscence. Je crois que j'ai assez fait mon psy, car se n'est pas moi qui vous dira quoi faire, mais... d'un autre part, il faut saisir la chance de s'immerger dans de judicieux conseil, pour mieux avancer dans la vie ^^.

Ah oui XD j'ai pas répondu à l'extra! Si j'avais le pouvoir de contrôler les plantes, ce serait le pied ^^. Faut pas imaginer les trucs que je pourrais faire avec Wink!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angel
Surveillant
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 24
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Sam 14 Aoû - 16:54

Sur le sujet de l'amour, je vais etre tres direct, j'y crois tout simplement plus, =), tout comme le bonheur =).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Misame
Élève
avatar

Nombre de messages : 546
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Sam 14 Aoû - 20:10

alors,

la plus petite chose qui me donne du bonheur...et bien c'est difficile comme question, mais je crois que je dirais, voir la bouille timide de mon neveu qui vient me dire bonjour quand mon frère vient à la maison. ou alors...moins familiale, voir qu'on a répondu à l'un de mes post.

une personne qui illumine ma journée, euh bah mes neveux, je pense.

un superpouvoir : rendre réel les choses que j'écris si je le souhaite

pour ce qui est de l'amour, j'y crois! j'en rêve, mais c'est tout ce que je peux dire (20 ans de célibat endurcit)^^
après si je me fait plus rêveuse, je dirais que l'amour est un sentiment qui ne s'explique pas. Se perdre dans les yeux de l'autre, sourire béatement, penser à lui en gribouillant des petit coeur sur son agenda...ce sont des choses que j'ai déjà vécu, alors si les sentiments sont partagés j'immagine comme ça doit être doux...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orel
Élève
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 25
Localisation : Québecissime icitte!
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Sam 28 Aoû - 15:30

Yéééééllloo!!!! De retour pour une fin de semaine, alors je réfléchis bien... Mais avant, peut-être vous faire part de ma vie d'ici les deux dernières semaines. J'ai relaxé, ça faisait longtemps que je n'avais pas fait ça, à proprement dit. J'ai relaxé, car il m'a fallut un effort considérable pour animer une douzaine de p'tits monstres dans un appart'. C'était l'anniv' de mon p'tit frère et tout les enfant du bloc, plus ceux des environs, sont descendu dans notre planque. Une réussite, mais de peu, pour cette fête. En soirée, je me suis évaché devant un film avec un bon thé vert. Ah oui! Je me suis remis à une activité que j'avais relégué au plus bas de ma liste : la lecture. Je viens de terminer mon troisième tome et entamé une autre série intéressante. Bref, j'en oublie la question, ou bien, les questions ^^'. Bon, va pour une bien sentie. Heuuu...


Si vous aviez la force de changer un aspect dans le monde, ce serait quoi?

Je dirais, le racisme. Ces préjugés qui nous donnent des idées préconçues de ceux qui nous entourent. Le racisme qui est l'origine, parfois, de grandes guerres part le monde, même si subtile soit-elle. Bon, c'est pas vraiment bien décrit mon idée de ce que j'en ai. Mais j'essaie constamment de réduire tout préjugés, ou bien, je fais l'effort moi-même de ne pas sombrer dans la facilité de concevoir des préjugés. Car, inconsciemment, l'humain le fait en raison de sa survie. Au début de l'humanité, si nos ancêtres ne l'avaient pas fait, soit qu'on aurait du retard, ou alors on ne serait tout simplement pas là. Bon, faut bien dire que c'est ce à quoi je pense, c'est pas l'avis de tout le monde ^^'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shimer Février
Élève
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 25
Localisation : Bonne question...
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Jeu 9 Sep - 1:26

Alors pour remettre un peu ce topic à jour, je me lance ^^
Je dirai que je changerai tout ce qui est du genre "idées préconçues", tous les trucs dits bien pensants comme quoi en agissant de telle façon on sera heureux, en étant comme telle personne on sera mieux, en écourant les autres on ne peux qu'être mieux...etc
Je suis d'accord qu'on a besoin de critique et d'avis extérieurs pour avancer, mais sous une certaine limite et je pense surtout que pour être heureux il fait apprendre à vivre pour soi avant tout et surtout avant les autres qui pensent mieux savoir que nous. Donc si je pouvais, je bannirai tout ce qui consiste à nous faire croire que l'on dépend de choses pourtant pas si importantes en comparaison avec la vie et notre bonheur personnel, voilà j'espère que je suis assez claire, c'est compliqué à formuler en fait xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orel
Élève
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 25
Localisation : Québecissime icitte!
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Jeu 9 Sep - 19:55

Très bien décrit ^^!

Effectivement, je suis d'accord à ce sujet. Moi-même je ne sais pas tout, je pense que d'autres ne veulent pas l'admettre dans la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orel
Élève
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 25
Localisation : Québecissime icitte!
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Jeu 23 Sep - 21:40

Un cadeau pelucheux


Makoto s'ennuyait grave en plein cours. Sa tête châtaine dodelinait au gré du harcèlement de Morphée. Il entrevoyait un lapin traversant la classe et passait proche des pieds du professeur. Sinon, le drôle de lapin reniflait la tasse sur le bureau derrière l'enseignant. À 16 ans, il n'était pas facile de suivre l'école. Cette boule à longues oreilles le narguait depuis quelques temps dans ses rêves. Il en venait même à croire qu'il devenait étrange ou détraqué à force des visites de cet être velu. Ses parents étaient rarement à la maison et donc avaient refusé d'avoir un quelconque animal de compagnie à la maison. Peut-être que ce manque cruel d'une présence en était la cause de ces apparitions charmantes? La cloche sonna et le jeune homme emporta ses affaires. Heureusement que c'était la fin des cours, car il aurait définitivement dormi dans le suivant. Il n'était pas très social, ce qui n'aidait pas sa cause. Il rangea ses cahiers, prit ses souliers qu'il troqua contre des converses et empoigna son sac avant de fermer la case. À la sortie, il traversa pour s'asseoir au banc de l'arrêt de bus. Il clot ses paupières un instant, le temps d'une inspiration. Le pauvre se sentait fatigué et pensait avoir soudain eu un coup de vieux. Pas d'ami, pas de parents, pas d'amour. Comment avait-il réussi à vivre seize années dans cet état? Il ne comprenait pas comment. Déjà il apercevait le transport ronchonnant.

~


La porte se débarra, la poignée tourna et les gonds glissèrent. La lumière pénétra dans le noir de la demeure. Une main vint allumer l'entrée. L'adolescent enleva les chaussures à ses pieds et passa dans le couloir pour aller directement dans sa chambre. Il poussa le battant et figea net devant cette découverte inédite. Dans une cage à fond en plastique, la créature duveteuse résidait en remuant constamment sa truffe rose. Caramel pâle, ses yeux comme deux planètes bleues le fixaient d'un air intrigué. Makoto alluma la lumière pour être sûr que ce n'est pas encore un tour de son imagination. Non, il est toujours là. Un bon moment, la paire resta à s'oberver mutuellement par l'étonnement. Le lapin agita faiblement ses oreilles, le garçon en laissa tomber son sac. Puis il remarqua le mot et une boîte sur son lit. Il s'y dirigea en contournant la cage largement. Le mot, une carte, disait :

-" Je suis un lapin qui a besoin qu'on s'occupe de lui. J'aime les calins et les bisous. Je voudrais un maître gentil et tendre.

P.-S. : Me donner mes vitamines avant d'aller se coucher. XxX "


Encore une fois, l'incrédulité gela sur place le jeunot. Ensuite, il regarda la bête mignonne. Elle a de l'eau, de quoi à manger et une littière propre; rien qui cloche. Juste à vérifier le réel de la chose. Il s'approche, examine et ouvre le clapet. Les orbes azurs le détaillaient de leur immensité. Ça leur donne un air piteux de regarder depuis le bas, à hauteur de lapin. L'adolescent plaça sa main dans la cage. Le museau agité le sentit et le toucha. On l'autorisa à caresser. Le poils était incroyablement doux. Si doux que son nouveau maître lança :

- Eh bien, mon gars, tu mérites un nom maintenant. Que dirais-tu de Silk? (Shiruko)

En réponse, la petite créature redressa ses oreilles. Voyant l'heure, Makoto le quitta pour préparer son dîner et de fermer la maison. Sa mère reviendra tard dans la nuit et son père était dans une autre ville pour affaire. Pendant que les aiguilles de l'horloge tournaient, le jeune homme faisait sa routine du soir, où il devait terminer un devoir avant son coucher. Au clair de sa lampe, il travaillait en étant espionné par deux iris larges, nichés dans le clapet. Ça le dérangeait d'être ainsi percé jusque dans l'âme. Certes, s'en était son impression. La boule, pourtant, ne bougeait aucunement. Peut-être attendait-elle quelque chose? Il jeta un oeil sur la boîte. Rectangulaire et minuscule. Il s'en saisit et souleva le pan de dessus. Y logeait des vitamines à croquer en forme de coeur. Un soupire ironique coula de ses lèvres. Le garçon se retourna et montra les nutriments au lapin.

- Silk, est-ce que c'est ça que tu veux?

Bien sûr, l'être ne pouvait répondre, mais il s'approcha des barreaux. Abandonnant sa tâche, il alla le chercher. En tailleur sur le lit, il avait dans une main les coeurs, de l'autre il caressait la fourrure placée sur ses genoux. La chaleur qui l'irradiait le contenta d'un sentiment apaisé. Se permettant un sourire, il lui tendit un comprimé. La créature renifla l'objet comique et finit par l'avaler docilement. Une vive lumière dorée aveugla Makoto et envahit la pièce.

~


Boing! Deux grandes oreilles à la place de celles humaines, un nez court et pointue se rapprochant du rongeur, le milieu de la lèvre supérieure relevé pour révéler la chaire rosée de la gencive et deux incisives éclatantes reposant sur la lèvre inférieure. Devant le jeune homme muet et abasourdi se dressait un garçon aux attributs du lapin. Ses cheveux en mèches folles volèrent sous le sursaut de l'être qui constatait son changement. Un duvet soyeux, caramel contrastant avec sa peau d'un blanc parfait, partait de sa nuque et s'étendait aux épaules. Derrière, il plongeait le long de la colonne vertébrale pour aboutir à la minuscule queue frémissante. Ce même duvet réapparaissait sur le relief des côtes et descendait sur le pic des hanches pour bifurquer rapidement vers le pubis, puis remontait en courbes chatoyantes vers le nombril. Ses doigts de mains et de pieds étaient longs et minces, munis de griffes ridicules. Pour terminer, le duvet couvrait l'arrière des tibas, plus concentré sur la galbe des quadriceptes. Hypnotisé, les perles lagons inspectaient de surprise ses nouvelles mains. L'adolescent n'était pas plus en peine devant ce charme irréel. Il déposa ses digitales sur l'extraordinaire douceur de la chevelure rouquine. Le garçon-lapin tressauta et s'échappa vivement de l'importune. Comme il l'avait fait sous son autre forme, il sentit avec précaution le membre de son maître et accorda qu'il pouvait le caresser. Une joie fébrile s'empara de son propriétaire pendant que sa main se mouvait latéralement d'une oreille à l'autre. La créature, mise à part sa fourrure, était entièrement nue. Ce qui provoqua des rougeurs à son vis-à-vis vêtu d'un T-shirt qui cachait ses culottes blanches. Assis sur ses talons, Silk le drôle d'humain aposa ses petites mains sur les cuisses du châtain et, de son nez repris de frénésie, il s'employa à détailler le visage tomate du jeune homme. Il pouvait sentir son haleine chaude contre sa peau refroidie par la nuit, dont la lueur de sa lune entre les rideaux donnait à la scène une touche de surnaturel irrésistible. Ses doigts longèrent une oreille tannée et on souffla au creux de la sienne un geignement étranglé s'apparentant à un couinement aigu. Une bouffée de chaleur l'assaillit et une émotion bizarre monta de son bas-ventre. Makoto refit le même geste et eu un pareil résultat. Un frisson parcoura la créature magnifique. Le silence planait sur la chambre sombre, hormis le frémissement du drap sur le lit, le cliquetis des ressorts poussés par un quelconque mouvement, la respiration pressante du couple détonant entrecoupée de soupires d'extase. Le garçon-lapin se redressa pour léchouiller le lobe devant lui et une exclamation résonna dans la pièce. Encouragée, la langue râpeuse courra en lapés sur la mâchoire et le cou sensible. Les doigts de l'envoûté continuaient pourtant à lisser les grandes antennes à fourrure. La bête s'abattit sur les étranges pics pointant sous le chandail, faisant gémir de plus belle le jeunot, en laissant ensuite sur son chemin deux cercles d'humidité. Insatiable, la langue coulait toujours, et ce, pour aboutir à la zone dangereuse.

~


Les mèches follâtres entre ses doigts fins, Makoto hésitait à assouvir la curiosité de son lapin Silk. Celui-ci touchait du bout des dents l'érection transparaîssant sur sa culotte. Une tache foncé maculait le sous-vêtement et une vague honteuse l'attrapa. Mut par une curiosité grandissante, malgré l'embarras et une fièvre brûlante, il baissa lentement le tissu. Le fruit défendu trônait entre ses jambes ouvertes, son dos accôté à la tête de lit. Il relâcha la pression sur la tête pelucheuse et la laissa poursuivre son exploration par le goût et le touché. Discrètement, puis plus concrètement, elle lécha la hampe gorgée de sang. L'adolescent se trémoussait sous l'assaut des coups de langues et ses soupires se changeaient en gémissements contenus. Les incisives frottaient légèrement contre la chaire de luxe, la langue se promenait sur sa longueur et revenait sur le bout rosâtre, enfin il finit par engloutir d'appétit le sexe dans son antre bucal. Devait-il vraiment le laissser faire? Ce lapin n'était hâtisé que par la curiosité. En regardant cette tête touffue se lever et descendre de cette façon, le thermomètre de jeunot allait éclater dans peu de temps. C'était si obscène, malgré l'innocence mignonne qui lui procurait un plaisir honteux. La chaleur l'accablait, elle avait besoin de sortir. La tête lui tournait et une envie pressante d'aller au toilette le tenaillait. Ah! La fin ultime arriva si vite qu'elle le prit au dépourvus. La pauvre bête eu la même surprise face au premier jet au fond de sa gorge qui l'étouffa à demi et le força à se retirer. Le second lui recouvra la joue jusqu'au menton et le dernier s'étala sur le T-shirt de nuit. Perdu dans l'abîme euphorique, le jeune se confondait entre la réalité et le sommeil. L'image floue, dernière impression sur ses paupières, s'obscurcit au fur et à mesure que le plaisir se dissipait pour se remplacer par les bras de Morphée. Le silence revint hanter la maison plongée dans le noir.

~


Le soleil se leva, réchauffant de ses ardents rayons la chambre et chassa les bandes d'ombre. Chatouillant la bouille endormie de Makoto, ce dernier fronça des sourcils et se recroquevilla en signe de protestation au matin. Une souffle froid longeait son dos, une source chaude blottit entre ses bras. C'était soyeux, doux. Il ne comprit pas sur le moment, puis ses yeux s'écarquillèrent violemment comme il se redressait d'étonnement. Une paire de billes couleur ciel d'été le fixait de leur air piteux. La boule compacte caramel se rapprocha de lui. Il la prit par les aisselles, qui par un réflexe rentra ses jambes contre son corps. Sa joue était maculé de blanc suspect. Non, il n'avait pas rêvé. Il avait bel et bien un lapin-garçon dans ses mains. Et toujours ce regard curieux posé sur lui. Incrédule, il murmura :

- Ça alors...



Dernière édition par Orel le Jeu 30 Sep - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orel
Élève
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 25
Localisation : Québecissime icitte!
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Lun 27 Sep - 21:40

Baume au coeur


Les lumières de la métropole de Tokyo faisaient merveilles contre la nappe de velours noir du ciel, où scintillaient les plus fortes étoiles. Un soupire glissa d'un homme au manteau de cuir dont le souffle se transforma en buée qui s'éleva dans la rue tranquille. Une voiture passa, révélant les couleurs corbeau de cet être emmitouflé. Les reflets bleutés de sa coiffure contrastaient avec la glace de son regard. Il monta la marche et poussa la porte de la taverne Muse's dont les néons orangés clignaient par intermède sur un fond de bamboo vert. L'assailla l'ambiance confortable des tables de billard à sa droite, le bar à gauche, les tables à banquettes au fond à côté des toilettes. Il se dirigea à un tabouret, près d'un type qui essaillait d'oublier au fond de son cognac sur glace. Le tenancier nettoyait un shooter quand il s'approcha de son familier.

- Alors, sergent Takeshi? Congé civil, non?

Ledit Takeshi se départit de son lourd manteau, dévoilant ses larges épaules d'un homme de trente-deux ans.

- Effectivement, j'ai congé. Pour la peine, j'ai laissé mon arme au bureau pour mieux en profiter.

L'interlocuteur lui souria de bonne grâce.

- Je vous sers un triple sec comme d'habitude?

- Avec plaisir.

Le barman s'enquit de la commande. Au coin des billards, la radio jouait des classiques rock, dont une qui l'emplit d'une douce nostalgie. Aujourd'hui était le sixième anniversaire de mort de son ex-femme, Amélia. Il avait divorcé avec elle quand elle a découvert qu'il l'a trompait avec un autre homme. En fait, elle avait toujours été une précieuse amie plutôt qu'un amour véritable. Le regret plana un instant sur ses traits angulaires, puis disparut sous son masque tranquille qui lui était coutumié. Le verre arriva dans ses mains. Franchement, à chaque fois qu'il y repensait, il se répétait qu'elle ne méritait pas ce malheur. Le sergent Takeshi buva une gorgée de l'alcool âcre. C'est la seule bévue qui avait compromise son statut qui était normalement exemplaire à la connaissance de tous. Une femme, deux bancs plus loin, se grilla une cigarette. Le bruit d'un glaçon dans son verre mit fin à ses pensées. Non, vraiment, il venait de gâcher le seul moment de sérénité qu'il lui était alloué. Il finit cul-sec et demanda un autre verre.

~


Minuit passé, le policier en civil sortit du bar avec le corps à peine réchauffé. Il n'en avait que consommé peu, mais ça ne lui importait. Il devait passer par un parc sur son chemin pour se rendre chez lui. Après avoir marché dans quelques avenues éclairées et une ruelle étroite, il s'engagea dans la place verte déserte à cet heure de la nuit. Se promenant tranquillement, il s'arrêta un temps en croyant avoir entendu une rumeur suspecte. Vigilant, il reprit sa marche, un sentiment de doute instinctif en lui. Il accéléra le pas quand il crut être sûr d'entendre une bagarre. Ses pas aboutirent sur des modules pour enfant où deux individus tabassaient un troisième ressemblant fort à un malheureux joggeur. Ils frappaient leur victime inlassablement, prêts à le mettre à mort. Glissant sa main par réflexe sous son manteau, il eut une pointe de frustration contre son incapacité. Il n'avait guère le temps de tergiverser, il décrira le tout dans son rapport. Pour le moment, sauver la personne prenait le dessus de toutes ses réflexions. Un des deux agresseurs sortit tout à coup une arme blanche de dessous son kangourou sombre. Il fonça à la rescousse du citoyen au sol. Percutant de plein fouet le premier, ils s'écroulèrent pèle-mêle à terre. Le justicier batailla un instant pour maîtriser l'assaillant et sembla prendre le dessus quand il figea sur place. Une chaleur magmatique le perça de long du flanc. Le manche et un peu de la lame l'étonna par leur présence, comme si s'avoir fait poignardé n'était pas encore une idée acquise. Un goût métallique inonda sa gorge. L'homme sous lui paniqua, mais sa vision bascula vers le ciel terne en s'embrouillant. Déjà les deux hommes s'enfuyaient de la scène de crime. Le sergent toussa et le goût remonta au nez. Une soudaine fièvre le prit comme la douleur cuisante de la blessure qu'il sentait poisser sous ses vêtements. Sa vue revint claire. Une main froide le tâtait, une voix douce l'encourageait à ne pas sombrer. Qui est-ce? Comme répondant en silence, un visage androgyne s'éleva au-dessus du sien. Des mèches d'or lui flattèrent la joue, eux qui coulaient d'un capuchon de veste grise. Des iris incroyablement vert se perdaient dans les siens. Son arcade sourcilière était fendue, une éraflure rosissait sa pommette et quelques ecchymoses constellait l'ange devant lui. À nouveau sa vision s'évada et l'obscurité le gagna peu à peu. Il était temps, car il sentait du sang sur sa langue et le mal lui était insupportable.

~


Bip. La douleur est là, atténuée par son rêve éveillé. Une chaleur diffuse lui chatouille le flanc, irréelle. La douceur de quelques tissus tirés sous ses doigts faibles. Bip. Ses paupières s'entrouvrirent lentement. Un plan d'un blanc aveuglant tombe dans sa mire. Bip. La tête lui tourne, une agaçante piqûre sur l'un de ses poignets. Bip. Il détourne son regard sur une ligne verte qui tressaute sur un fond noir. Bip. Ce doit être un cardiogramme. Il soupire sans teinte d'un sentiment. À côté se détache la baie vitrée donnant sur une cours jardinée. C'est celle de l'hôpital. De l'autre se dresse un rideau d'un jaune pâle. Takeshi venait de terminer de repérer les lieux, fidèle à ses habitudes de policier. Les ombres des autres lits vides le rassurèrent quelque peu. Il voulut se redresser de son oreiller, mais le mal soudain à ses côtes l'en dissipa. Une silhouette humaine se détacha des autres et s'approcha pour tirer le lourd rideau. Bip bip. C'était un infirmier dont les blessures de la veille avaient été soignées. Bip bip. Ce dernier se dirigea vers la lumière dont ses rayons nimbèrent ses cheveux d'or d'un halo divin. Bip bip. Ses deux iris vert satiné le dévisagèrent un moment. Un furtif sourire reconnaissant passa sur ses lèvres rosées. Le coeur du sergent manqua un battement et un agréable frisson courra sur sa colonne que sa blessure tempéra. Il se contenta de répondre par un regard entendu. Le jeune homme était vraiment un ange tombé du ciel, perdu dans une jungle irrascible. Il se tenait devant la fenêtre, lui faisant ressortir cette caractéristique céleste. Une gêne silencieuse planait sur les deux protagonistes qui, sans mot, se remerciait d'avoir sauvé la vie de l'autre. Embarrassé, l'ange serra contre lui la plaquette de liège sur laquelle était placée la fiche de santé du justicier. Il rougit légèrement et baissa la tête. Il était plus jeune d'apparence que ce Takeshi, plus féminin dans ses formes de jeune adulte. Son habit d'infirmier avec sa blouse blanche le mettait en valeur malgré tout. Reprenant contenance, il s'avança en jettant un coup d'oeil sur la feuille.

- Monsieur Montoya Takeshi, je suis Sukimoto Azusa. Je vais être votre responsable durant votre convalescence.

Toujours et encore le sérieux du métier qui revient au galop. C'est le tribut de la routine. Il l'aida à se redresser lentement pour ne pas ouvrir la blessure. Le plus âgé des deux ne pensait pas que ce coup de couteau aurait de graves répercussions sur son corps. Bien sûr, il n'avait plus la jeunesse à son côté et bien d'autres mals l'avaient affaiblis au cours de sa carrière. N'empêche, son dos l'éreintait de seulement se tenir droit pendant que l'infirmier faisait les vérifications de base. L'homme se rendit compte qu'il détaillait avidement les douces lèvres qui avaient souri un peu plus tôt. Azusa retirait le cardiogramme, devenu inutile maintenant, et regarda le catéthère. Sa délicatesse le passionnait, comme ce dernier tentait de lui cacher ses couleurs aux pommettes. Il mit son stétoscope et appuya l'embout sur le torse large. Un temps, le jeunot écouta sa respiration, puis quelques doigts prirent sa main. Il sursauta et fixa un point hors des yeux de son patient. Takeshi porta le cercle métallique à sa voix rauque.

- L'hôpital a-t-il avisé mon supérieur?

Comme s'il n'avait pas comprit sur le coup, ses orbes vertes se troublèrent. Puis, retrouvant sa confiance, il bredouilla :

- Il.. Le commissaire Yasuo est passé ce matin avec son secrétaire.

Le jeune homme lui détacha la robe d'hôpital et l'abaissa pour entreprendre de resserrer les bandelettes de ses fins doigts. Encore une fois, ils lui furent ravis par le sergent.

- Pourquoi?

L'infrmier les reprit gentiment. Il inspira, toujours ses mirettes ailleurs.

- Parce que je suis différent. Une différence encore qu'on hésite à accepter dans la société.

Sans plus ni moins à éviter la suite, il empoigna sa plaquette et se dirigea vers les rideaux. Ses cheveux étaient mieux définis sur le fond couleur orge. Le tissu en main, il resta un instant pour annoncer :

- Je reviendrai ce soir avec votre repas. Prenez vos force par le sommeil, ce serait mieux.

Le morceau pendu coula sur sa frêle silhouette qui déjà rapetissait par son éloignement. Le trentagénaire sentait encore l'épiderme de velours contre ses digitales. Jamais encore il n'avait éprouvé ce besoin de contact. Il était si beau, si divin.

~

C'est en fin d'après-midi, sous les feux du soleil couchant qu'arriva le commissaire Yasuo, seul cette fois-ci. Il avait apporté un bouquet de fleur, une carte et un carton de pâtisserie que les collègues de Takeshi avaient exigé qu'on les lui remette. Il connaissait Yasuo depuis le lycée où ils avaient étudié dans le domaine de la criminelle. Le policier, de deux ans son aîné, avait finalement été dans un autre poste de la préfecture. Les deux amis n'ont pas coupé contact après. Ils bavassèrent de la pluie et du bon temps, des enquêtes en courts et celles qui piétinaient. En confidence, son comparse lui avoua trouver aucune issue face à ce tueur en série qui semait la terreur depuis quelque temps. Le tueur d'amour, comme le surnommait les médias nipponnes. Bien qu'il y travaillait dessus, il pensait que son compagnon pourrait l'éclairer sur la situation. Cependant en visite personnelle et non officielle, il n'a pas apporté les rares preuves de l'affaire. L'homme tenta quand même de lui résumer la chose au plus proche des faits. Même si le justicier était prêt à l'aider, ses pensées étaient monopolisées par l'être angélique qui lui servait de garde-malade. Justement, en parlant du loup, le voici derrière le rideau avec le repas du soir tel que promit. Le commissaire le fit entrer et annonça par la même occasion son congé. Le blondinet lui adressa son sourire courtois et plaça sur la tablette le plateau avec les ustenciles. Il tira ensuite les stores de la fenêtre et alluma la lampe de chevet.

- Vous avez l'air de bien vous entendre, vous et le commissaire; remarqua-t-il en soulevant le trentagénaire de son oreiller.

- Ami de jeunesse, vous savez...; plaisanta l'autre en le regardant tendrement.

Remarquant l'insistance de ses yeux glacés et la proximité entre eux, Azusa se redressa les flammes aux joues.

- Vous pouvez rester? Ce serait gentil de votre part; demanda le plus vieux en humant le plat devant lui.

L'infirmier prit quelques secondes à méditer sur la question, puis sagement s'assit au bord du lit.

- Parlez-moi un peu de vous. Vous êtes infirmier depuis combien de temps? Est-ce un métier que vous rêviez de faire plus tard?

Intimidé, le jeune répondit d'une voix tamisée.

- En fait, infirmier est un stade confortable. Oui, au début, c'était un rêve d'enfant. Même si mon but premier était de devenir médecin de famille. Ça fait maintenant 3 ans que je suis ici. Je suis encore aux études pour avoir mon doctorat en médecine.

À ses paroles, un sourire songeur étira ses commissures.

- Policier n'est pas un boulot facile, aussi. Ça m'a prit du temps et du courage pour arriver à décrocher ma plaque de sergent. J'ai vécu des situations difficiles, d'autres troublantes. Une fois, j'était confronté à un voleur qui avait prit un otage. Le seul moyen de l'arrêter avait été de tirer sur la pauvre personne. Elle survécue, mais m'a laissé un goût amer. Et.... peut-être est-ce ton cas aussi?

Le cadet tiqua au tutoiement soudain. Un délai précéda sa réponse.

- C'est vrai, j'ai dû m'occuper une fois d'une enfant atteinte de leucémie. La pauvre, à peine une dizaine d'années. Ça m'a brisé le coeur en apprenant qu'elle nous avait quitté.

Le silence tomba à la fin de ses mots. La tristesse plombait les coeurs et se vida comme elle était venue, telle la vie peuplant cet hôpital.

- Moi aussi, j'ai dû surmonté la mort; dit Takeshi pour rompre le froid de la pièce.

Doucement, il glissa ses doigts sur la main d'Azusa. Bien que gêné de ce contact, il ne la retira pas.

- Qui était cette personne?; souffla-t-il du bout des lèvres.

- Une bonne amie qui avait été autrefois ma femme. Elle ne devait pas mériter ce que je lui ai fait.

La main se tendit sous ses digitales. De nouveau la culpabilité hanta le vieil homme. Il ajouta :

- Je suis aussi une différence que la société n'accepte que peu aujourd'hui.

Dans les émeraudes qui croisèrent ses saphirs, on pouvait y voir de l'espoir et du soulagement. Leur visage se rapprochèrent. Ils se ressemblaient, c'était merveilleux. Leur lèvres étaient si proches, si près. Son coeur battait, voulait s'échapper de sa cage d'os. Alors que leur souffle s'entremêlaient d'une chaleur diffuse, une voix les firent sursauter.

- Sukimoto? Il y a un garçon qui ne veut pas dormir. Il est au jardin d'enfant.

La paire se dévisagea, se demandant pourquoi ils étaient si près. Tomate, l'infirmier s'éloigna rapidement vers la sortie. Une certaine frayeur comme un trouble face à cette intimité laissa le sergent soucieux après le départ précipité de son ange. Il y avait comme un lien étroit qui s'était formé entre eux. Sauveur et sauvé à la fois, ça donne une touche particulière pour ces messieurs. Le policier avait encore la sensation de cet haleine chaude contre ses lèvres charnues. Il les toucha lentement et ferma les paupières pour en aprécier la saveur.

~


Les jours suivants, Azusa revint le voir en toute formalité, sous les rayons du soleil. Tel infirmier et patient le feraient à leur habitude. Le blondin lui apportait les plats, l'accompagnait dans ses marches, s'occupait comme il le convenait dans son boulot. Mais quand la lune apparaissait, l'ange rejoignait le policier dans son coin isolé. C'est au bout d'une semaine et des poussières qu'enfin s'apprivoisèrent les deux hommes. Le lien étrange qui les rattachait était plus fort que jamais. Un soir, comme tout les autres depuis quelque peu, arriva en ombre la silhouette fragile du blondie.

- Service de chambre; murmura ce dernier en tirant le rideau jaune pâle.

Maintenant vêtu d'un pyjama, le justicier allait vers la guérison d'un bon train. Il était entrain de lire un roman, à moitié dressé sur son oreiller. L'homme avait des lunettes de lecture.

- Mon petit ange, comment a été la journée?

Le blondinet, plus si sage après coup, monta sur le lit et plaça un doux baiser à son amant.

- Pas si dure. Il y avait une vieille dame qui refusait de prendre sa médication, mise à part la tranquilité qui régnait au département.

Il se coucha à son côté, s'enrobant de la chaleur étroite de leur deux corps. Il portait sa blouse blanche attachée jusqu'au col. D'ailleurs, s'en rendant compte, le trentagénaire lui souria.

- Qu'est-ce que tu me caches là, petit ange?

Se relevant, le cadet le surplomba d'une attitude sensuelle.

- Eh bien, j'avais pensé qu'on pourrait en profiter pour célébrer ta guérison par quelque chose de spécial.

- De spécial?

À cheval sur le justicier, le blondinet commença à détacher les boutons beiges de la blouse. Les lueurs rosées brillèrent devant l'audace de sa tenue. Il avait un ensemble sexy d'infirmière, avec les longs bas, la porte-jarretelle, la petite culotte et le haut dévoilant les pointes de chair interdit. Le col du top se rapportait à celui d'une chemise à col rond, attaché par une fermeture-éclair d'où pendait le sigle bien caractéristique du domaine de la médecine. Les sourcils évadés dans sa chevelure corbeau, la bouche minuscule, le sergent ferma son livre sans lui prêter un oeil et le posa en équilibre sur le rebord de son chevet.

- Est-ce que t'aurais par hasard ouvert le thermostat?

Le plus jeune pouffa de rire à cette phrase, ravi de la stupeur sur les traits de son homme. Il lui retira délicatement les lunettes en s'humidifiant les lèvres.

- Je m'en voudrais si tu commençais à faire de la fièvre.

- Tu penses que c'est permit ce genre de...

On le coupa d'un doigt léger sur sa bouche.

- Shhh... Gâches pas cet instant, Takeshi.

Cette voix plaintive, comme un chuchotement lascif, provoqua une onde grisante sur sa colonne vertébrale. Ne prononçant plus mot, son garde-malade l'embrassa tel les ailes d'un papillon. Fragile, précieux et voletant. L'aîné posa ses mains à sa taille, le collant un peu plus contre lui. L'infirmier émit un bref geignement par la gourmande qui franchit les portes de son palais. Tous les sens étaient en éveil : la vue, aveugle pour agrémenter la perception; le touché, par les textiles de leurs vêtements et le grain de la peau; l'odorat, des teintes aigres du naturel mélangé au shampoing du blond; l'ouïe, aux respirations hachées et aux bruits obscènes de leur baiser; le goût, de la salive et des muscles cadencés par un tango mouillé. Alors que pour une énième fois le mignon garçon reprenait son souffle, la vorace dégusta son cou sans protection. La curieuse courrait, glissait, planait sur son épiderme émoussé. Se cachant sous le lobe, traçant un sillon vers la gorge, se déplaçant au fil de la clavicule et joignant un bourgeon de bonheur. S'attardant sur son contour, elle tourna autour jusqu'à resserrer ses cercles. Coup de grâce, des dents s'acharnèrent sur leur pauvre victime. Le malmené par les caresses contena son étreinte sur les épaules larges de son bourreau. D'une main, celui-ci tourmenta l'autre mammelon et sa bouche revint s'occuper de sa jumelle en manque de présence. De l'autre, il suivit la ligne du flanc, coula sur les hanches et découvrit un relief illicite dans la poche de l'habit. Démasqué, le timide accentua ses rougeurs quand la main baladeuse en retira une liasse de condom. Aussitôt, le jeunot ne pu s'empêcher de plaigner sa cause.

- Avoir l'habitude de prodiguer ce genre de conseil en vient à se devoir de l'appliquer autant.

Le sergent, plutôt amusé, prit son menton et apposa un baiser.

- Tu me fais craquer par ta simplicité, tu sais?

L'infirmier n'en fut que plus coquelicot. Le justicier en profita pour s'adonner à quelque chose de plus bas, sous la ceinture. Il descendit le sous-vêtement en découvrant la protubérance alléchante par ses soins. Pourtant, une timide main le stoppa dans son geste.

- ... A-attends... je.. Ce n'est pas confortable..

Le blondie hésitant finit par l'aider à ôter le fin tissu pour plus de liberté de mouvement, puis repoussa la couverture qui entravait les jambes du trentagénaire. Il se réinstalla à cheval sur lui.

- Maintenant... C'est mieux.. ahhnn..

Le jeune homme reprit la main et la posa sur son sexe engorgé de désir. Sans mot, mais en geste qui voulait tout dire, il l'aida à amortir les mouvements de pompes. Il en avait rêvé tant de fois, cependant il n'osait se l'avouer vu l'obscénité de ce geste. Compréhensif et soulagé, l'aîné l'accompagna dans ce découlement de plaisir, l'embrassant au passage et lui glissant de doux mots à l'oreille. Il se repassait des soupires suaves et de l'haleine contre son cou. Le justicier remarqua que ses gémissements devenaient plus aigus, donc il accéléra. Il sentit les ongles de l'ange rentrer dans le tissu et le cri étouffé au dernier moment avant qu'un chaud liquide macule la main. Pantelant contre lui, le blondinet reprit son souffle, un air évasif aux traits.

- Ça va?

- Hmph... ; lui répondit-on avec un hochement de tête.

Ils étaient bien comme ça, l'un serré contre l'autre dans cette vapeur volcanique et leur haleine entremêlée. Le policier regarda le blondie dans ses pupilles et l'embrassa du bout des lèvres.

- Tu préfères qu'on en reste là, ou est-ce que t'es prêt à aller plus loin?; lui murmura-t-il suavement.

Il entendit déglutir et on fuya sa vision.

- C'est que...

- C'est ta première fois?

Nouveaux hochements de tête vermeille. Le trentagénaire lui offra un sourire tendre et lui posa un baiser plus insistant.




(je vais terminer, n'ayez crainte ^^)


Dernière édition par Orel le Lun 22 Nov - 19:40, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marth Lowel
Consierge
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 23
Localisation : entrain de nettoyer sa moto
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Mar 5 Oct - 18:58

Oh là là ! pour moi c'est simple ! Se serais le vert menthe !, je ses ca fait fifille, mais que voulez-vous, j'en suis une ! se serais cette couleur, car elle est pettante ! je ne reste jamis en place bien longtemps (sauf quand je suis devant l'ordi). Et pour Marth, Je choisi, presque sans hésitation, le bleu foncée, un bleu électrisant et à la fois bou et calme. et peut-être aussi le rouge. Foncée de préférence. ¸et pour la réincarnation, je dirait en poulpe !! car ca à 9 cerveau !

c'est kool !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orel
Élève
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 25
Localisation : Québecissime icitte!
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Mar 12 Oct - 16:31

Y'a un temps maintenant que je n'ai pas fait de question choc. Donc... Tadadadaaa!! J'en ai une bonne ^^ :


Si vous aviez à dépenser 1 milliard de dollars, qu'est-ce que vous ferez?


Moi, je le diviserais en trois parties. La première me servirait à passer un temps au Japon et acheter les yaoi les plus hard là-bas. Ensuite, la deuxième sera pour d'autres achats tels que vêtement distingués, chaussures et accessoires panachés, des trucs dans une boutique kitch et un sexe shop. La troisième et non la moindre sera donnée à ma famille pour les besoins et les plaisirs qu'on pourra avoir ensemble. Haaaa, si au moins ce rêve se réaliserait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shimer Février
Élève
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 25
Localisation : Bonne question...
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Mar 12 Oct - 20:11

Et ben , rapide ^^

Alors moi disons que vu ma situation, je crois que je planquerai tout sous mon matelas dans un premier temps, et pareil je commencerai pas concrétiser le projet de voyage au Japon que l'on a mis en route avec une amie. Ensuite je crois qu'une infime partie ce serait pour me faire plaisir, du genre figurines, bouquins, films, spectacles etc... qui me tentent au quotidien mais pour lesquelles je dis non. Et enfin, le gros qui reste ce serait mis de côté pour l'avenir qui m'attend, payer mes études, acheter une voiture et faire plaisir à ma famille aussi, parce-qu'ils le méritent bien vu les concessions faites pour moi ^^ Voilààà
Hé en fait Orel on a quelques projets identiques x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Kurenaibara
Élève
avatar

Nombre de messages : 684
Age : 26
Localisation : Parmi une foule d'élèves, mais on ne me voit pas...
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Lun 18 Oct - 17:10

Dépenser 1 milliard de dollars?!! (ça fait combien en euros? Nan, je blague, on s'en fiche! XD)

Et ben moi j'achèterais un château, un éléphant, je soudoierait des gens moins riches que moi, leverais une armée, et je prendrait possession du mooooooooonde!!! \*0*/ (c'est fou tout ce qu'on pourrait faire avec un peu d'imagination et beaucoup de sous...)

Non, plus sérieusement, je léguerait d'abord une bonne partie à ma famille et mes amis (enfin en particulier à ma môman qui le mérite et à tellement de projets qu'elle ne peut réaliser qu'avec beaucoup d'argent (de sa maison de rêve aux voyages à travers le monde...) Aah, oui, contrairement à moi elle à beaucoup de rêves et d'ambition elle. UwU

Ensuite... je crois que je me ferais plaisir! *w* Je m'offrirais tout le matériel de dessins pro dont un bon mangaka à besoin, je me gaverais de Yaoi et manga jusqu'à indigestion, de bonne bouffe aussi (c'est important de bien manger, et un chocolat Milka ne vaut pas une tablette Leader Price! XD), je me payerais un séjour à la Japan Expo (de toute façon 1milliard de dollars ou pas, un jour j'irai! >w<) ainsi que d'autres conventions, me noierait sous des goodies et autres trucs inutiles mais tentant (petit caprice d'otaku oblige) et je me permettrait tout un tas d'autres trucs sans aucun doute!

Mais je ferais quand même attention à garder de l'argent de côté!!! è_é On sait jamais ce qui peut arriver! (bah imaginez la fin du monde en 2012, hein? Je voudrait quand même pouvoir me construire un vaisseaux spatial pour y échapper, tiens! XD (n'importe quoi...))

Et en admettant qu'un trop plein d'argent me donne pas la grosse tête (je veux pas devenir comme ça, jamais!!! ><'') je crois que je donnerais de l'argent à des gens qui en ont vraiment besoin (assoc, ou autre, ou peut-être qu'avec un peu plus de maturité et d'ambition je tenterait de m'investir dans des bonnes causes. Pas genre la paix dans le monde, mais au moins pour ma ville qui regorge de sans domicile par exemple... (et vu comme va notre pays, je crains que ça ne soit pas prêt d'aller mieux... )

Aaah, comme il est beau de rêver quand même! =w=


Oh, Orel... *w* J'adore tes 'tites nouvelles!!!!!
Vivement la suite de l'ange et son commissaire! ^0^ <3

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Signature et avatar par Alexei Kalina
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chu-kazuki.deviantart.com/
Orel
Élève
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 25
Localisation : Québecissime icitte!
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Jeu 21 Oct - 16:35

^^ effectivement, nous avons quelques idées en comment, dont le bien à notre entourage. Au fait, voici un autre texte sur lequel je planche depuis que Yuki m'en a placer le grain de sable en tête.

Si les chats avaient une langue

Une lampe s'alluma, puis une autre. Toutes celles du quartier en firent autant. Les rues restaient tranquilles par moment, d'autre fois de rapide voiture inondait de brève lumière le bitume refridie. La lune croissante brillait étrangement près, maculant les reliefs d'ombres ancrées. L'une d'elles se détacha en trottinant. Petite, trapue, informe de contour, elle se baladait le long du trottoir de ciment argenté par l'astre de nuit. Silencieuse, l'ombre vivante s'engagea dans une ruelle. À sa suite apparut une autre, tout droit sortie d'une poubelle. La paire poursuivit moelleusement vers une bâtisse. Celle-ci était placée de sorte qu'on y voyait que son haut toit entre les trois immeubles d'habitation. Cela avait été autrefois une maison sur un terrain vague. Maintenant, ce n'est plus qu'un refuge pour le plus bas échelon de la société humaine. Depuis peu, la vermine se réunissait aussi à cet endroit bien singulier. Mais ce soir, les seuls être aloués à y pénétrer n'étaient autre que les représentants du congrès des chats. Les deux masses ombrageuses se détachèrent du mur et furent piétinées par deux matous imposants. Le premier, Eigo, était un bleu de Russie d'où tirait son nom le pelage gris-bleu royal. Son second, un batard aux longs poils beiges et orange, un dénommé Baka-sama. Les comparses sortaient la nuit afin de subvenir à leur survie. Mais le jour, ils étaient des agents espions, des voyeurs qui s'abreuvaient des évènements humains avec une curiosité absolue. Et à cette réunion, ils en auront des bonnes à raconter. Les gonds crièrent sous la pousse du museau d'Eigo. L'intérieur empestait la poussière et la moisissure. Pourtant, cette odeur incommodait aucunement ces chats dont deux membres les accueuillirent courtoisement. Hana, une Mau égyptien, leur envoya la patte. Pingu, un chat semblant porter un smoking d'où tirait son nom leva sa tête intellecte. Peu de temps qu'ils franchissent le seuil que saute depuis les poutres du toit un siamois aux moustaches tordue. Voici Heavy, l'idiot de service. Il ne manquait plus que Duchesse la belle. Hana avait apporté des poissons de son port de pêche, tandis que Pingu s'était entiché d'un seau d'eau vert lime, qu'on ne savait pourquoi sa présence. Quoi que pouvait penser l'homme sur un chat, jamais il s'en remettrait de ces excentriques qui se trouvaient en cet instant dans la vieille carcasse en brique. La Duchesse finit par venir, assompagnée de con cortège d'essence parfumée et sa fourrure soyeuse de foyer. Président de l'assemblée, Eigo monta sur la table dans la cuisine. Les autres le rejoignirent en grimpant sur le comptoir, le buffet et les chaises. La lumière de la lampe pendue concentrait son public sur ce gros poilu.

- Très cher, ce soir, j'annonce l'ouverture des commérages de l'année. sortez-moi les vertes et les pas mûres que vous avez vu et entendu de cette année!

- Faut-tu que ça soit dirt ou ben gross? demanda Heavy de sa voix nasillarde.

Le bleu russe grogna d'exaspération. Il laissa en plan la question.

- Qui se porte volontaire à briser la glace?

Hana, en fière intrépide, releva son menton aigu et clama :

- Moi, j'en ai une bonne.

Ses oreilles penchèrent quelque peu et elle détourna ses pupilles. Le récit qui allait suivre pourra contenter Baka-sama qui était l'illustre pervert de la région. D'ailleurs, il ajouta :

- Hana-chan! Pour une élève hardie, je n'en attendais pas mieux. Je suis fier de toi.

Il éclata d'un rire gras bienvaillant. La demoiselle, bien qu'elle soit aventurière, n'était pas de celles qui raconte les choses osées de la vie. Mais malgré elle, elle en fut témoin. La troupe muette était en attente. Prenant courage, elle se redressa :

- Eh bien, c'était depuis le moi de Mai. J'étais au port, comme vous le savez. J'étais entrain de chasser quand j'entendis l'écho d'une voix. Bien que je soit chatte, il faut s'avouer que de temps en temps un humain est attirant. Surtout sa voix. Je montai alors sur un toit près de lui. En effet, c'était un mâle, bien qu'on aurait pu le prendre pour une femelle. Il portait l'ensemble des pêcheurs, avait les cheveux longs foncés et de magnifiques yeux gris. Il chantonnait doucement en dépeçant les poissons frais. Voyant là une opportunié, je descendis en vue de lui chiper de quoi. Je pris un poisson et m'apprêtait à m'enfuir quand il m'en lança un autre. La nourriture atterrit à mes pattes. L'homme me souria et m'encouragea à le prendre.

Elle se tut en frissonnant un court instant.

- Il ne pense tout de même pas que j'étais une mère dans le besoin?! se choqua-t-elle avec une grimace.

Les autres n'aidaient pas en s'exclamant d'un bon rire.

- Je te comprend, assura Duchesse de son ton suave;Tu es une chatte libertine.

Hana ne comprit pas le sens du dernier mot et s'exécuta plutôt à poursuivre son histoire.

- Cela faisait déjà une semaine que j'allais le voir au port. Il vendait au comptoir et à ses pauses il me tenait compagnie. Un jour, alors qu'il allait terminer sa journée de ventes, un étranger l'approch. Lui aussi était beau. Un Yankee aux cheveux d'or et au regard glacial. Des étoiles étaient apparues dans ceux d'Hijime, C'est comme ça qu'il s'appelle. Après, il ferma boutique et sortit comme toujours pas l'arrière. Il était particulièrement content de me voir. Il m'avait même invité chez lui. Dans ses bras, il m'avait raconter que l'inconnu, un certain Andrew, était quelque chose pour lui. Aussi anormal qu'il ne l'était déjà, il pensait réellement que cet homme serait l'amour de sa vie. À le voir s'exprimer sur ses sentiments dès qu'il l'avait vu, on aurait pu dire qu'il retombait en enfance. Il m'en avait parlé auparavant. Son père tenait la boutique, sa mère était partie vers un autre plus riche. Il me disait que son père répugnait cet amour qu'Hijime éprouvait pour ceux de son sexe. Pourtant, il ne baissait pas les bras devant les discriminations dont il était victime parfois. Même qu'il soupçonnait son père d'être jaloux de son charme androgyne. Au juste, c'est quoi androgyne?

- Quelqu'un qui ressemble à la fois à un mâle et à une femelle, répondit Pingu du tac-o-tac.

Un rire idiot résonna derrière. C'était Heavy qui ricana :

- Ce type se parle à lui-même!

On le laissa dans son coin. La Mau égyptien inspira.

- Donc, après cet évènement, le Yankee revint à tous les jours lui acheter de quoi. Et tous les soir, il s'extasiait de cet être qui le rendait heureux depuis peu. C'est ainsi qu'ils décidèrent de sortir ensemble. Bien des activités suivirent, qu'il ne manquait pas de me rapporter quand je lui rendais visite. Puis, la fameuse scène arriva. J'étais justement dans sa maison quand il entra avec ce Andrew. Il s'exaltait comme toujours, avec sa personalité détonante. Ils, ou plutôt Hijime, était en pleine conversation quand l'homme le plaça doucement contre le mur avec un baiser qui lui cloua le bec. Il termina de fermer la porte et se colla encore plus sur... l'androgyne?

Elle regarda Pingu qui approuva de la tête. Elle continua.

- Ce dernier avait rougit et hésitait. L'étranger avait mit sa jambe entre celles d'Hijime et il l'embrassa longtemps. Il y avait un filet de salive lorsqu'ils se retiraient pour respirer. Le blond lui a alors lever le chandail et s'est mit à pincer ses trucs roses qu'à chaque fois ça provoquait des gémissements à Hijime. Ils ondulaient lentement l'un contre l'autre. L'étranger retira avec empressement le chandail et son acolyte détachait fébrilement son pantalon. En continuant de s'embrasser, Hijime les dirigea dans l'escalier en essayant de ne pas trébucher dans leur passion. Ils se sont arrêtés dans le coin d'une marche pour encore se minoucher, se caresser et enlever d'autres vêtements. J'ai dû les éviter pour les suivre jusque dans la chambre ou ils ont failli me couper la queue en refermant la porte. Un pantalon jeans vola à travers la pièce ainsi que la chemise d'Andrew qui la rejoint au sol. J'ai sauté sur la penderie à côté pour mieux voir ce qui allait suivre. Si enflammés dans leur passion, ils en ont pas prit de temps pour se mettre à la tâche de la préparation. Pendant que le blondin avant ses doigts, et je trouve ça étrange, entre les fesses de l'androgyne qui était à quatre pattes, il ouvrait des dents une enveloppe carrée. Pingu, qu'est-ce que c'est?

- Sûrement un condom, très cher. De quoi qui recouvre le sexe de ces humains... entre autre.

Un sourcil arcqué, Hana reprit :

- Donc, ils suaient, avaient chaud et respiraient difficilement avec quelques fois des gémissements. Andrew avait mit le condom et s'employait à pénétrer Hijime. Il y est allé de main forte, d'après l'empressement à laquelle il s'y est enfoncé. Et puis.... je me suis dit qu'ils devaient avoir leur intimité. Alors je suis partie par la fenêtre, les laissant dans leur ébat passionné. Même sur le trottoir, je les entendaient crier comme des animaux.

- Mais pourquoi n'es-tu pas rester plus longtemps, Hana-chan? se plaigna Baka-sama en arrêtant ses ronrons de bonheur.

- Elle l'a expliqué, tu n'écoutes pas? lui répondit durement Pingu de son air savant.

- Il suffit les chicanes! intervint Eigo en fouettant l'air de sa queue touffue.

- En effet, tout se bruit agresse mes si jolies oreilles, renchérit Duchesse en joignant la parole au geste.

- Est-ce qu't'as mangé ton poisson? s'exclama Heavy avec sa voix nasillarde.

Tous se retournèrent vers lui, la plus grande incrédulité au visage. Un silence s'installa pour de bon dans la cuisine de la maison délaissée. Dehors, le bruit des quelques voitures passait en intermédiaire et le criquet jouait de sa harpe sous la lune en croissant de Juin.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shalty Ohberton
Secrétaire / Stagiaire en informatique
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 25
Localisation : J'me marre
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Mar 7 Déc - 16:54

Yo! De retour à pasto-jasette. (non, je n'ai pas laissé tomber)

^^ Alors pour un spécial, je vais vous faire réfléchir. Supposons que certains personnages nous intriguent car on ne sait ce qu'il font dans leur intimité. Ou alors il y a des passés nébuleux quant à d'autres. Je vous propose un ti-délire qui se nomme :

Bienvenue à la vie sauvage!

À l'épisode d'aujourd'hui, nous faisons une incursion dans la vie privée de Sébastien Michaelis. D'abord, on retrouve cet espèce de démon dans un manoir. Il est facilement domestiquable, un excellent animal de compagnie. Maintenant, retrouvons-le dans une pièce de son habitation; la salle de bain.

La caméra avance, tapis de ses pas, et baille la porte. Surprise sur prise! Nous voilà un Sébastien en mauvaise posture, un casque de bain transparent sur la tête, nous laissant voir des bigoudis roses. La serviette drapée comme une femme, il se rase la jambe sur le rebord du bain. Des boules d'ouates séparent ses orteils dont les ongles s'accusent d'un vernis bleu chic. La bouteille non loin en témoigne, comme sa jumelle au ton noir pour ses doigts. Le comble du désastre : un masque de boue vert! L'individu panique instanément. Vite, fuyons!!

Voilà la triste vérité quand Sébastien reste seul dans le manoir. Si Ciel devait savoir... *sourire carnassier*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Kurenaibara
Élève
avatar

Nombre de messages : 684
Age : 26
Localisation : Parmi une foule d'élèves, mais on ne me voit pas...
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Sam 18 Déc - 4:04

''Est-ce qu't'as mangé ton poisson?'' XD J'adore ce chat!

Je suis fan de cette histoire! Tes chats ont chacun un caractère, une apparences, un comportement... c'est super diversifié, je me les visualise bien! ^^ Mais tous de même...
...Délaisser son observation avant même qu'ils n'aient fini de nous ravir, nous avides spectateurs!... Non, je blague, j'ai vraiment adoré! Razz

Oh! Vivement la suite de l'infirmier et le policier! Chaque fois que je viens jeter un coup d'œil (pas très souvent en fait, je l'avoue! ^^'') je vois un paragraphe ou quelques phrases de rajouter, et ça n'a beau être que peu, ça me donne quand même toujours envie de découvrir la suite! (comment ça c'est sa première fois? N'as tu donc point honte de nous faire languir de la sorte? ><)

Gnyaaaaaaaah!!! Séby!!! *0*'' Non, c'est impossible... une telle image... de lui... sadique, comment ose tu briser son éternelle classe, son élégance naturelle?!! Je ne m'en remettrais pas... T0T (Fuit, cheveux aux vent et trainée de larme derrière elle...)

Heuuu... mmmh... grmlmblm... ù_u Non, j'ai beau chercher, je ne trouve pas d'histoire insoupçonnées ou secret à divulguer de la sorte sur un personnage... Mais juste pour le fun j'y réfléchi quand même.
Pour une fois, j'aimerais à mon tour vous soumettre à ma curiosité avec une question dans la ligné du ''Si tu...'' ! ^^ (ah, zut, c'est ''si tu avais à te réincarner...'' bon, je me permet exceptionnellement de modifier un peu la question, en espérant qu'Orel ne me tape pas sur les doigts... hein Orel que tu ne me tapera pas sur les doigts dis? *w* <3 (attaque regard-mignon-tout-plein-d'étoiles-qu'on-y-résiste-pas!)

Si ton personnage devait être doublé, se serait par qui?
...
(par un seiyu, pas par une auto, roooh... = ='')
Moi je propose aucune limite de langue ou type de doubleur (anglais, français, japonais, acteur, chanteur ou doubleur professionnel, n'importe) et je propose plusieurs choix pour les indécis! (ou les multiples personnalités)


Je commence donc en dévoilant la voix pour qui j'ai un coup de coeur et qui je trouve conviens parfaitement à mon Yuki! (féru de doublage que je suis, je me désespérais de lui trouver un jour une voix qui lui ailles!) Et je nome... (roulement de tambour) Akiko Shikata!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Aaah... sublime voix! Oui, il s'agit d'une chanson (j'ai pas trouvé Akiko en train de parler...)
Certain dirons sans doute ''mais... mais c'est une voix beaucoup trop féminine?!!'' Heu... et bien moi je répondrais que je ne sais pas pourquoi, je la verrais pourtant bien s'adapter à un perso de type androgyne Kawai comme Yuki! ^^ Ca m'a fait comme un tilt quand j'ai entendu pour la première fois. En plus je trouve que cette chanson (si l'on oublie les paroles dont la symbolique ne se rapporte pas spécialement au personnage) possède ce côté mélancolique, avec une voix cristalline et suppliante qui lui va à merveille! ^^

Mouàlà de mon côté! Et vous? Quelle voix (ou type de voix) verriez vous bien à vos persos?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Signature et avatar par Alexei Kalina
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chu-kazuki.deviantart.com/
Igaku
Médecin / Fauve grognon / Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 45
Localisation : Pas loin de Katsu, Axel ou Jien
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Dim 19 Déc - 23:28

hééé maieuuuuhh!  Question difficile que tu poses là Yuki >< Vu que j'imagine les voix de mes persos presque en même temps que leur création...

J'édite juste pour dire que finalement la voix d'Iga-kun je veux celle d'Hikaru Hanada. Celui qui double Usami Akihiko dans Junjô romantica. Voix plutôt grave et sexy, tout ce qu'il faut à mon tombeur et râleur Very Happy


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ( à partir de 7:55 on l'entend vraiment)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fictionpress.com/u/563900/
Orel
Élève
avatar

Nombre de messages : 280
Age : 25
Localisation : Québecissime icitte!
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Sam 15 Jan - 3:25

Areuh... Je vais motiver mon abcence prolongé par cette excuse-ci...

J'ai eu mon PC, que je n'avais pas chez ma mère. Tout fonctionne, le routeur est configuré sous mes soins. Sauf que... pas de fournisseurs internet. Donc, pas de fofo chez ma mère. J'aurais bien voulu y aller à mon école, vu que je suis en informatique. Sauf que.... le fofo, son adresse pour être précis, est bloqué par le serveur de l'école. Donc, pas d'accès là-bas non plus. Mon espoir reste la in de semaine sur deux chez mon père. TXT C'est pathétique, sniff...


Mais!

Le débat dans ma tête sur la voix d'Orel a fait rage, c'est certain! ^^ au début, c'était la voix grave d'une jazzeuse. Rauque et de velours. Je me suis rendu compte plus tard que celle que j'avais en tête était finalement plus aiguë que je ne le pensais. Donc, la chasse me fut ouverte. Bien sûr il y a mes persos favoris qui entrent en compte. Comme Sasuke (Noriaki Sugiyama, qui fait aussi Ishida dans Bleach et England dans APH), un certain Rémi Bichet (doublage français de Hauru dans le château ambulant), j'ai aussi des voix de femmes, mais très peu... et aussi celles de personnalités québécoises, bien de chez nous ^^.

Alors, le nominé est (roulement de tambours...... DDRRRRAAAAAAMMM!!!)..

Rémi Bichet dans le rôle d'Orel, et Noriaki Sugiyama dans le rôle de Léro!!! XD (acclamations, s'il-vous-plaît..)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour Léro ^^..

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voilà!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shalty Ohberton
Secrétaire / Stagiaire en informatique
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 25
Localisation : J'me marre
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Sam 15 Jan - 3:51

Et Shalty dans tout ça?? Je ne peux quand même pas le faire passer sous silence. Pour lui, c'est dans la poche XD! C'est Canada-kun à coup sûr. Doublé en anglais par Éric Vale!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

*Arrivée de Shalty*

- WTF??????????????
- Ok, ok calmes-toi...
- C'est moi??? My Gawd...!
- Du calmes, j'ai dit!
- AWESOME!!!!

-... Bon, ce n'était pas ce à quoi je m'attendais. ^^'

*Reçois une claque en arrière de la tête*

- AYEU!
- C'est pas drôle qu'América lui tape au front.
- Pas drôle non plus que tu me tape aussi! Mais-euh!
- Scram, le résidus humain!
- hmm..mmm..mmmmmmmmm.. *larme aux yeux...* WWOOUUAAAA HAHAHA!!! *pleurs à chaude larmes*

*entrée d'Orel*
- Kessé qui ce passe icitte???
-Il.. il.. m'a.. app...pelé.. ré..résidus humains... ains...... wwouuuaaiinnnnn!!
*fait volte-face*
- Shalty!
-Quoi?
-Tu t'excuses!
-Mais..
-NOW!!

*soupir long et ennuyé*
- Je m'excuse..
-Excuse quoi?
-De t'avoir traité de résidus humains. En fait, je dirais plutôt une immondice extraterrestre.
-Shalty!
- WWWWOOOOOUUUAAAAAAA!!!!!! HA HAHAHAHAAH!!!!! hou houh ouh...

*Orel frappe Shalty que je frappe et que le blond me frappe à son tour*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiki Sugao
Élève
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 28
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Dim 16 Jan - 21:30

A ouai..ouai...

pour Yuki j'aurais bien vu Kouki Miyata (le doubleur d'Hanatarou dans Bleach) aussi...(ça fait oins féminin mais ca reste innocent...)


Pour moi j'avoue que je n'y ai en fait jamais réfléchit... hum...je pense à Takahiro Sakurai (celui qui fait la voix de suzaku dans code geass et de kira dans bleach)...oui, assez ironique de préférer la voix de suzaku...mais en fait, le caractère de shiki ne correspond pas à la voix de lelouch je trouve, vous en pensez quoi?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Misame
Élève
avatar

Nombre de messages : 546
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Dim 16 Jan - 21:36

Arf, une question difficile...moi je pense à Tom felton pour ma voix...je trouve que son timbre de voix correspond bien ou au chanteur de The Calling peut-être plus le dernier d'ailleurs...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shimer Février
Élève
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 25
Localisation : Bonne question...
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   Dim 16 Jan - 22:03

J'ai aussi essayé de réfléchir à la question, et au final je pense que la voix qui collerait le mieux à Shimer pour moi ce serait celle de Johnny Yong Bosch, la voix américaine de Lelouch Lamperouge.
Ou alors celle de Soichiro Hoshi, j'ai buggé sur sa voix dans Vampire Knight (Shiki Senri).
Enfin, je pense que ce sont celles qui se rapprochent le plus de l'idée que je peux en avoir huhu

Shiki: J'avoue j'imagine mal ton perso parler comme Lelouch ^^ (version Jun Fukuyama j'entends), par contre Suzaku pourquoi pas oui, même si j''imaginais Shiki avec une voix un tit peu plus douce que celle de Suzaku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite pasto-jasette ^^   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite pasto-jasette ^^
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante
» ROXANNE petite caniche parfaite 9 ans CCDM (30) ADOPTEE
» petite terrine de foie gras saumon lentilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Altérian :: Règlement & Autres :: * Administration & Divers :: * Pause Détente-
Sauter vers: