AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fic Kuroshitsuji] Quand Katsura boude les fins officielles!

Aller en bas 
AuteurMessage
Katsura
Adorable médecin d'Altérian / Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 1011
Age : 37
Localisation : Près de Mad ou à s'occuper de quelqu'un
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: [Fic Kuroshitsuji] Quand Katsura boude les fins officielles!   Mar 15 Mai - 0:54

Alors voila, on s'en doutait j'adore Kuroshitsuji... Du moins c'était avant de voir la fin de la saison II ou la j'ai franchement été trèèès en colère et vêxée (sisi j'vous jure!). Du coup pour me consoler et changer le sort de ce pauvre Seby j'ai écris une fic de mon cru pour modifier tout ça! devil bat
Et pour ceux qui me dirai de lire le manga : même si je vénère Seby, mes yeux ne sont plus assez robustes pour lire des manga. Plus facile des animes, même si je perds niveau fidélité de l’histoire ^^"
Bref, voici là fic bonne lecture!

A lire en écoutant :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Et l'ending Lacrimosa

------------

Le majordome et les âmes Phantomhive - 1ère Partie



Sebastian Michaelis… Ainsi, pour lui qui c’était toujours joué du destin des gens, voila que le destin venait de se jouer de lui. Un an durant à jouer les majordomes pour avoir l’Ame Ultime que tout démons rêvent d’avoir et voila qu’un gamin jaloux et capricieux avait fait en sorte qu’il ne l’ai jamais… En faisant transformer ce petit humain en démon… Comble de l’ironie, le pacte était toujours actif et il se retrouvait bloqué à être le majordome de ce jeune maître pour l’éternité. Sebastian en éprouvait une profonde rancœur. Eprouvant presque le regret de ne pas avoir perdu le duel. Mourir de la main d’un des siens pour la quête d’une âme était sûrement mieux qu’une éternité d’asservissement. Et de faim… Car tant qu’il n’aurait pas terminé son contrat il ne pourrai pas passer à d’autres âmes pour se nourrir…

De son côté, Ciel regardait discrètement Sebastian. Ils se trouvaient dans un jardin constitué principalement de roses blanches et noires. Une grande et élégante demeure non loin. Regardant un instant le ciel, le comte cachait sa tristesse en lui. Il n’avait pas voulut ce qu’il c’était passé, pourtant il voyait à quel point Michaelis était renfrogné derrière sa façade de majordome. Et il pouvait le comprendre. Un court mois et lui-même avait déjà faim. Puis en tant que limier de la reine qui avait toujours remué la queue pour ça Majesté avant d’en abandonner les charges, il pouvait comprendre à quel point Sebastian pouvait en avoir marre. Surtout pour un gamin comme lui.
Une larme coula sur la joue du garçon. Il ne voulait pas lui infliger ça. Il ne voulait pas infliger des tourments inutiles à son seul véritable soutient depuis la mort de ses parents. Même si ça n’avait été qu’un soutient de théâtre. Ce démon plus que tout autre, ne méritait pas ça.


-Bocchan ?

Ciel rouvrit soudain les yeux sur l’objet de ses pensées qui passa une main sur sa joue avec délicatesse.

-Vous pleurez. Avez-vous mal quelque part ?
-Ne me touche pas !


Le jeune comte lui dégagea sa main par réflexe. Il avait comme peur qu’il découvre l’objet de son tourment et de ne plus être à sa hauteur. Il essuya donc ses larmes et demanda plus calmement :

-Les démons ont-ils une bibliothèque ?
-Oui, pourquoi ?
-Je m’ennui je voudrai lire un peu !


Sebastian posa sa main sur sa poitrine et s’inclina, signe qu’il se pliait à la volonté de son maître. Ce qui était devenu difficile à voir à ce dernier, bien qu’il n’en montrait rien. Il fut donc convenu qu’ils aillent à la bibliothèque dés le lendemain.

Le jour venu, l’enfant se laissa porter par son majordome. La tête contre son épaule pour profiter de son odeur enivrante. Il aimait cette odeur, tout comme sa présence, elle le rassurait. C’était elle généralement qui venait lui signaler sa présence quand il avait encore les yeux fermés. Pour lui dire « ne craignez rien, vous êtes protégé ».


-Nous sommes arrivez my lord.

Ciel rouvrit les yeux pour regarder autour de lui. La bâtisse paraissait aussi grande que celle des shinigami. Mais ses briques en étaient sombres et le décor plus désolé aussi. Sebastian termina alors d’entrer et d’un coup le jeune comte sentit une main l’étouffer. Sebastian ? Non, un autre démon qui semblait véritablement furieux. Heureusement la pression s’arrêta et il pu enfin respirer. Un frisson le parcourut en entendant la haine du nouveau démon :

-Comment as-tu osé… Comment as-tu osé sale gamin faire ça à Michaelis ! Tu ne mérites même pas les services d’un démon comme lui !
-Calme-toi Daniel… C’est de ma faute, j’ai accepté le seul ordre qui me pliera à jamais à sa volonté. Tu sais ce que c’est, tant que nous sommes sous pacte nous nous devons d’obéir. Les pactes sont nos seuls lois.
-Mais Michaelis… Un démon de ton rang…


Pour la première fois Ciel vit Sebastian sourire pour caresser la tête de son compère afin de le calmer. Lui ne se sentait que d’autant plus mal.

-Laisses mon maître voir la bibliothèque s’il te plait Daniel. Et je resterai parler avec toi ça te va ?

Un regard emplis de haine tomba à nouveau sur le comte qui se raidis, mais finalement il eu l’accord. Alors l’enfant y alla tout seul. Quelque par soulagé que ça se passe ainsi, ne voulant pas que Sebastian connaisse la raison de sa venue ici. Il se mit donc à errer entre les rayons, regardant les ouvrages avant de se cogner contre quelqu’un.

-Gome… Undertaker !
-Bonjour Mr. Le comte.
-Comment avez-vous pu venir ici ?
-Chez les démons vous voulez dire ? C’est très simple, ayant apporté beaucoup d’âmes, j’ai un laissez-passer à la bibliothèque des démons et des anges. Mais vous mon petit comte que faite vous ici ?


Il caressa sa joue de ses ongles et le jeune démon ne chercha même pas à s’en dégager, sachant que c’était peine perdue.

-Rien juste de la lecture. Je m’ennui.
-N’essayez pas de m’avoir mon petit comte. Je vous connais par cœur, sûrement aussi bien que Sebastian pour avoir eu votre Lanterne Cinématique et celle de vos parents entre les mains. Vous affichez un masque de dureté et froideur délicieux depuis leur mort. Mais à l’intérieur vous restez fragile.


Ciel craqua, enfin, ne pouvant le faire devant Michaelis. Il se mit à pleurer et s’accrocha à Undertaker qui ne fut pas vraiment surprit.

-J’en ai assez… Je ne voulais pas être ce que je suis maintenant… Je ne voulais pas infliger ça à Sebastian… Il mérite d’être libéré et je veux enfin qu’il dévore mon âme pour mourir en paix ! J’ai fait tellement d’efforts pour ça ! Je ne veux pas qu’il me déteste de l’asservir pour l’éternité. Qu’il me tue enfin et qu’il soit libre !!

Il avait vraiment l’air si fragile et désespéré, prêt à se briser. Le shinigami leva la main et un livre sortie d’une des étagères pour y venir.

-Ce livre pourra t’aider. Mais soit sûr de ce que tu veux. Une fois face à ta mort tu ne pourras pas reculer.
-J’en suis sûr.
-Vraiment ? Nombre de personnes serai ravis d’être devenues immortelles comme toi. Pourtant tu préfères sacrifier ta vie uniquement parce que tu te soucis de quelqu’un d’autre.


Phantomhive fusilla Undertaker du regard, ce dernier se contentant de ricaner avant de partir. L’enfant flânant encore un peu dans la bibliothèque le temps de se calmer et constituer un visage avant de retourner à l’entrée. Juste avant de repasser les portes du hall il entendit :

-Essaye quand même de faire quelque chose pour dans 1mois d’accord ? C’est ton anniversaire tu peux pas refuser ça !
-J’essayerai c’est promis.


Un mois… Alors il avait un mois pour lui faire le cadeau de lui rendre sa liberté… Il allait devoir se dépêcher, en espérant que le processus ne soit pas long. Il entra enfin dans le hall avec son habituel masque dur. Et la discussion cessa aussitôt, le regard de haine de Daniel tombant à nouveau sur lui pour lui transpercer le corps. Il prit quand même son courage à deux mains et lui montra le livre.

-Je vais emprunter ça.
-Mais c’est…
-Silence !


Le démon fut surprit par cet ordre tourné vers lui, mais il y avait comme une supplication dans le regard de son vis-à-vis. Daniel fut alors moins haineux à l’égard de ce nouveau petit démon. Pour lui qui connaissait la bibliothèque par cœur, il savait quel était cet ouvrage et avait donc comprit les intentions de Ciel. Qui pu entendre dans sa tête.

*Je vous souhaite de tout cœur de réussir. Sebastian est très important pour nous tous. Je vous en remercierai d’avance.*

L’enfant hocha imperceptiblement la tête et cacha à nouveau le livre dans son manteau avant de laisser son majordome le porter pour rentrer. Ce dernier resta très silencieux pendant le trajet. Il n’avait même plus ce sourire joueur qu’il portait lors de leurs enquêtes… Sans s’en rendre compte Ciel resserra son étreinte.
Une fois arrivé et de nouveau sur ses pieds il le regarda. Diable qu’il devenait difficile de regarder en face ce regard rouge de plus en plus froid chaque jour.


-Je vais dans mon bureau pour lire. Tu m’apporteras mon thé là-bas.
-Yes, my lord.


Il retourna à son bureau, se retenant de ne pas fuir et d’y aller en marchant. Enfin il pu ouvrir le livre et commencer à le lire. Mais vu son épaisseur, ça allait être long, il allait devoir y passer du temps. En faite il y passa ses jours et ses nuits. A tel point que Sebastian se mit à soupçonner quelque chose. Mais comme il avait ordre de ne pas mettre son nez dans ses affaires il ne pouvait pas mener d’investigation. Ce qui n’arrangeait pas son humeur.

Il fallut deux semaines pour qu’il termine le livre et soit sûr d’avoir tout comprit. Il ne lui en restait donc plus qu’une pour mettre les choses en pratiques… Sans que Sebastian se doute de rien ça allait être difficile.
Il se présenta devant lui.


-Sebastian, je vais devoir sortir régulièrement à partir d’aujourd’hui. Mais je t’interdis de me suivre et savoir ce que je fais. C’est un ordre.
-Yes, my lord. Vous êtes vraiment cachotiez dernièrement.
-Hum… On va dire que je te cherche le cadeau parfais.


Pendant un instant le Phantomhive fut effrayé devant le regard froid et vexé de son majordome, son ombre grandissante derrière lui. Michaelis était vraiment excédé par cet humour, vu sa condition. Il se força quand même à reprendre son sourire professionnel et s’incliner, main sur la poitrine.

-Je vous remercie de votre attention bocchan.

Ciel préféra partir tout de suite. Enfilant des vêtements discrets et filant chez Undertaker. Ce dernier eu son habituel ricanement en le voyant.

-Vous voila déjà jeune comte?
-Je ne suis pas analphabète, pourquoi pensais-tu que j’allais mettre plus de temps ?
-J’aurai cru que tu allais commencer par le manoir Trancy d’abord.
-J’essaye de faire une pierre deux coups. Voir si tu n’as pas récupéré le cadavre d’Alois et un cœur de Shinigami.


Pour une fois Undertaker n’essaya pas de discuter et le conduisit dans l’arrière boutique où il vit notamment des bocaux alignés sur des étagères. Certain étaient des cœurs… Des cœurs noir entouré d’une bande cinématique vide.

-Qu’est-ce que c’est que ça ?!
-Pourquoi crois-tu qu’on te demande pareil cœur ? Les shinigami n’ont plus de vie en soit. Alors si tu prends l’un des leurs ta vie pourra à nouveau s’inscrire sur cette cinématique vide.
-Vous acceptez vraiment de m’en donnez un ? Vous demandez toujours quelque chose en échange…
-Hé bien vous m’avez beaucoup amusé et la vie de votre lignée a toujours été passionnante. Et je dois dire que ce que vous faite en ce moment même l’est aussi. Alors je peux bien accepter de vous l’offrir. Car vous savez bien que ça peut ne pas fonctionner. Ne ?


Ciel eu un sourire amer, prouvant qu’il le savait. Même un démon n’était pas sûr de pouvoir survivre à un changement de cœur et de sang. Surtout un si jeune que lui.

-Undertaker. J’aimerai que ça soit vous qui m’aidiez pour l’opération.
-Ho ? J’aurai pensé que tu allais demander à Sebastian de le faire de ses mains vu que tu le fais pour lui.
-Je ne pourrai plus me présenter devant lui à moins d’avoir une âme à lui offrir !
-Quelle touchante détermination.
-Alors dite-moi, où est le corps d’Alois Trancy ?
-Malheureusement il n’est jamais parvenu jusqu’à moi. Tu vas devoir retourner à son manoir le chercher.
-Le grand arbre…
-Oui peut-être. Je vois que le partage de mémoire t’est resté.
-Malheureusement pour moi. Merci Undertaker, je reviendrai quand j’aurai son corps !
-Itterasshai.


Le croquemort faisait un signe de la main à la porte par laquelle le comte était déjà partit. Ce dernier rejoignit le manoir Trancy en toute discrétion et le plus rapidement possible… Enfin c’est ce qu’il avait espéré… Il se fit sauter dessus pas une furie rouge en chemin.

-Ciiiiieeeeel !
-Grell ?
-Ciel, ciel, ciel je t’en prie dis-moi que Sebastian n’est pas loin de toi ?!


Le jeune homme baissa la tête et se dégagea des bras étouffant.

-Non je lui ai ordonné de ne pas me suivre le temps que je finisse ce que j’ai à fait.
-Gyaaaah ! Le destin cruel des amants séparés s’acharne sur moiii !
-Grell ? Pourrais-tu m’aider ?
-Hum ? A quoi, et qu’est-ce que ça me rapporterai ?
-Je veux retrouver le corps d’Alois Trancy pour avoir son sang et retrouver mon humanité. Ainsi Sebastian retrouvera sa liberté.
-Hala, je sais pas s’il reste encore beaucoup de sang dans le corps de ce nabot vu comme son majordome l’a tué.
-J’ai besoin de la moitié de son sang.
-Masaka ! Tu veux vraiment faire le rituel d’humanité ? Mais plus aucune entité n’a essayé de le faire depuis des centaines d’années à cause de son faible taux de réussite ! Si tu échoues tu deviendras une abomination.
-Si j’échoue je sais que Sebastian n’hésitera pas à me tuer de ses mains, parce que je lui en ai laissé l’ordre dans une lettre. Et si je réussis, ce que je compte bien faire, il pourra enfin être libre. Je DOIS réussir, un Phantomhive ne se permettrai aucun échec !


Grell soupira avant de suivre Ciel pour l’aider à chercher. Le corps d’Alois n’était pas au pied de l’arbre où on l’avait exécuté… Ils allèrent au manoir, le shinigami se mettant à délirer sur les vues qu’il avait eu de Michaelis dans cet endroit.
Les heures passaient et le jeune démon stressait. Il devait trouver ce corps ! Il le devait à tout prix ! Deux jours passèrent, faisant craquer ses nerfs, rougeoyer ses yeux.


-OU ES-TU ALOIS TRANCY !?!

Comme si le ciel lui répondait un rayon de soleil éclaira le jardin à un endroit, plus que le reste. Le blondinet détestait l’obscurité… Il courut alors là-bas pour creuser à main nue, qu’importe qu’il devait s’écorcher vif, il voulait ce corps, il voulait ce sang ! C’était son but ultime. Sa vengeance personnelle sur le vœu de ce gamin capricieux…
Une étoffe rouge apparut dans son champ de vision avant de voir une pelle l’aider. Il releva les yeux sur Grell qui s’y prenait bien mieux que lui et n’arrêtait pas de marmonner quelque chose sur son amour et destin avec Sebastian. Le comte remercia intérieurement le shinigami et continua quand même de creuser à main nu de toute la force de sa volonté.

Au bout d’un long moment ils arrivèrent à un cercueil. Grell l’ouvrit et toucha le cadavre des doigts.


-Tu as de la chance. Si on s’y prend bien tu auras la quantité qu’il faut. C’est Seb-chan qui va procéder au rituel ?
-Non, j’ai confié ça à Undertaker… Je ne veux pas me présenter devant Sebastian avant d’avoir une âme à lui donner.


Ciel sortie une lettre de sa poche et la donna à Grell.

-Au cas au ça échoue. Va là donner à Sebastian. C’est l’ordre de me tuer. Sinon brule-là.

Le rouge se sentit tout émoustillé à la possibilité de pouvoir revoir son fantasme et garda précieusement la lettre. Puis ils prirent le corps et le ramenèrent à leur connaissance commune. Ce dernier eu un sourire et ferma la boutique derrière eux avant de les mener dans la pièce du font où il avait visiblement déjà tout préparé.

-Tu es sûr de ton choix mon petit comte ?
-Oui ! Fais-le, prouve à cet Alois Trancy qu’il n’aura pas le dessus sur moi !


Le croquemort ricana de cette détermination vengeresse, pour sûr que cette âme allait être délicieuse. Il fit alors mettre le comte en sous-vêtement et l’attacha sur une pseudo table d’opération.

-Ca va faire un peu mal…
-Je sais alors arrête de bavarder.
-Hum toujours aussi déterminer, ça vous aidera sûrement.


On lui ouvrit alors la cage thoracique pour lui retirer son cœur de démon à l’aide de la faux de shinigami, avant de lui implanter rapidement le nouveau cœur. Puis on lui injecta le nouveau sang. Très vite le garçon se mit à crier et se débattre. Le sang d’Alois essayait de prendre le pas sur sa conscience. Ca avait marché une fois, ça ne fonctionnerai pas deux, il en était hors de question ! Il avait dédié à la fin de sa vie de rendre son âme digne de Sebastian, il ne voulait pas qu’un mioche se mette encore sur son chemin ! Il l’étranglerai de ses mains s’il le faut !
Angelique Blanc… Encore elle… Elle essayait encore de modifier sa mémoire. Père… Mère… Leur douceur… NON !! Sa haine était sienne et son identité ! Rien ne changerai ça !

Il se vit soudain face à Alois qui le regardait d’un air boudeur.


-Pourquoi t’as fait ça. Tu aurais pu rester avec ton majordome pour l’éternité toi au moins…
-Mais moi je ne veux pas lui infliger de douleur. Je ne suis pas aussi sadique que toi.


Alois se jeta sur lui pour l’étrangler.

-Tout le monde t’aiment pour l’éternité ça ne te suffit pas ?!
-Mais je veux pas de cet amour. Je veux juste ma vengeance et mourir enfin. Sebastian est peut-être un pion, mais il faut savoir prendre en compte les sentiments des pions pour pas se faire broyer.


Ciel le frappa à son tour, le repoussant au loin.

-Et puis je serai tellement satisfais de te faire un échec et mat en annulant l’effet de ton vœux.

Alois devint furieux et un combat s’engagea entre les deux parties. Un blond furieux, un brun déterminé. Ce combat se répercutant sur l’état de son corps. Dans la réalité où ils étaient, Ciel eu l’impression que le combat dura une heure avant de réussi à transpercé le cœur de son adversaire pour enfin le faire disparaitre.
Sauf qu’en se réveillant, il se sentit bien fatiguer et il vit Undertaker en train d’essuyer ses bocaux. Avant de tourner la tête vers lui.


-Ho ? Deux jours ? Vous êtes un rapide monsieur le comte.
-Mon… âme ?


Il ouvrit un livre et ricana.

-En plus d’être rapide vous avez une volonté de fer. Vous êtes de nouveau humain.

Pour la première fois, Ciel sourit de soulagement.

-Merci… S’il te plait Undertaker, amène-moi à Sebastian dés demain. Mon âme sera l’ultime cadeau d’anniversaire que je pourrai lui offrir.
-Nani nani nani, s’exclama Grell. C’est l’anniversaire de Seb-chan demain ?
-Oui… Pour ça que j’étais pressé par le temps…


Le phantomhive s’endormit au son des élucubrations du shinigami rouge. Pour être réveillé le lendemain matin, déjà habillé.

-Il est temps de partir pour votre dernier voyage.

Serein, Ciel hocha la tête et se laissa à nouveau porter. Trop faible à présent. Décrivant l’endroit et le chemin.
Arrivé au manoir le croquemort déposa son fardeau sur un des bancs du jardin, au milieu des roses noir qu’affectionnait tant Sebastian. Daniel arriva derrière eux.


-Alors tu as réussi ? Je n’y croyais pas…
-Ne jamais sous-estimé la volonté d’un Phantomhive. Et je ne pouvais pas faire ça à Sebastian… Une vie de servitude n’est pas une vie pour un démon aussi parfais que lui.
-Je te remercie de le libérer.


Il lui sourit et le démon s’éclipsa. Undertaker était partie chercher Michaelis dans le manoir. Il vit l’ombre de se dernier plus grande qu’à l’ordinaire et osciller, ce qui le fit ricaner.

-Je crois que Ciel t’a apporté quelque chose pour calmer ton humeur.

Le shinigami s’attira un regard glacial pour avoir prononcé le nom de son maître, pourtant l’invité ne bougea pas d’un centimètre.

-Me dis pas que tu n’as rien remarqué de changé depuis que je suis revenu avec lui.

Il fallu juste quelques secondes pour que le démon remarque ce qui avait changé. Son ombre en redevint normal et il laissa son visage être ouvertement surprit.

-Son âme… Mais comment… ?
-Il a fait le rituel d’humanité. Le pauvre petit n’aimait pas l’idée de t’asservir pour l’éternité alors qu’il avait déjà accomplit sa vengeance.


Le majordome soupira.

-Toujours à se préoccuper des autres quoi qu’il en dise…
-Venez donc chercher votre cadeau d’anniversaire. Il c’est dépêché pour pouvoir être là aujourd’hui exprès.
-Et en plus il écoute aux portes. J’aurais dû lui apprendre un peu mieux les bonnes manières.


Il avait pourtant un petit sourire et alla dans le jardin pour rejoindre Ciel qui lui offrit un petit sourire malgré sa mine fatigué. Le majordome posa un genou à terre, main sur la poitrine pour s’incliner.

-Vous avez vraiment une mine affreuse bocchan.
-J’ai eu une expérience assez éprouvante dernièrement.


La réplique fit enfin véritablement sourire son majordome, il n’était plus fâché contre lui. Ciel retira son bandeau et lui tendit alors la main.

-Sebastian. Je ne sais même plus si je suis vivant ou mort après tout ça. Mais viens m’arracher mon âme que tu désirs si ardemment et pour laquelle tu as subis tant d’épreuves. Fait moi aussi mal que ce que j’ai souffert, et que ce que toi tu as du souffrir. Ceci est mon dernier ordre.
-Yes, my lord !


Sans se quitter des yeux, ils se sourirent franchement et le démon se pencha sur son maître, découvrant ses crocs acérés et son regard de démon affamé. Faisant frémir sa proie. Il déposa ses lèvres froides et pourtant si douce sur celles de Ciel qui ferma les yeux, s’accrochant au bras de son bourreau. Des crocs entamèrent la peau de ses lèvres, faisant couler son sang, qu’on lui aspira en même temps que quelque chose d’autre. Il aurait voulu hurler sa douleur, mais ses lèvres étaient celées. Il ne versa pas même une larme, ne voulant pas porter affront à son Diable de Majordome.
Puis soudain, ce fut les ténèbres… Une éternelle ténèbres.

Sebastian le lâcha, se léchant les lèvres regardant le sourire franc et apaisé du comte aux lèvres rougit de sang.


-L’Âme Ultime… Je me suis jamais sentit plus rassasié ni fort qu’avec la tienne. Merci.

Il prit le garçon dans ses bras et l’allongea sur un parterre de roses blanches et noires. L’y rendant présentable. Il avait même l’air d’un dormeur en train de faire le plus doux des rêves. Le démon s’inclina une dernière fois devant le garçon qu’il avait fini par prendre en estime pour cette dernière action. Puis repartit du manoir, après avoir laissé une protection autour du corps pour que personne ne puis toucher au corps et qu’il repose tranquillement à jamais.

©Katsura, alias Magical Marmotte. Le 10/05/2012


(A suivre...)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"Laissez-moi protéger et préserver ce que je peux pour me faire pardonner ce que j'ai déjà détruit et blesser..."

(Images originales pour Avatar et Signature ©Heise, ©Kazuo-Sama et ©Mokolat)


Dernière édition par Katsura le Mer 16 Mai - 13:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatocarek.forumperso.com/
Katsura
Adorable médecin d'Altérian / Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 1011
Age : 37
Localisation : Près de Mad ou à s'occuper de quelqu'un
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: [Fic Kuroshitsuji] Quand Katsura boude les fins officielles!   Mar 15 Mai - 21:33

Le majordome et les âmes Phantomhive - 2éme Partie


Sauf qu’un mois plus tard, une nouvelle ligne s’écrivit encore une fois dans la Lanterne Cinématique de Ciel Phantomhive. Au même moment où raisonnait un hurlement devant le manoir à la roserais.

-Qu’est-ce qui m’arrive… Pourquoi suis-je… Encore là ? SEBASTIAAAN !!

Mais seul le vent lui répondit, éparpillant des pétales autour de lui. Un ricanement caractéristique se fit entendre.

-Undertaker ? Que m’arrive-t-il ?
-Tu n’es pas très rapide à comprendre. Enfin, je suppose que c’est normal quand on se réveil de la mort…
-Mais je veux rester mort ! Pourquoi je ne peux pas le rester !?
-Réfléchis gamin… Tu t’es fais greffer un cœur de shinigami. Il y avait une chance sur cinq que ça arrive, mais tu es devenu l’un des nôtres. Avec en plus la particularité de pouvoir porter des âmes si tu prends assez de sang d’ennemis personnel et que tu refais le même combat. Tu es vraiment très rares petit comte.
-Non… Je ne veux pas de ça !
-Vraiment ? Pouvoir être un réservoir d’âme pour Sebastian ne te plait pas ?
-Qu’oses-tu insinuer Undertaker!
-Ho moi rien ! Héhéhé. Toujours est-il qu’il va te falloir quelqu’un pour t’apprendre le métier. Je suis peut-être à la retraite mais je reste le meilleur. Tu viens ?


Ciel fronça les sourcils. Il ne pouvait croire à sa situation. Pourtant il se souvenait encore de l’horrible douleur qu’il avait ressentit quand on lui avait prit son âme. Et le croquemort n’était pas du genre à lui mentir… Résigné il se leva, un peu flageolant et accepta l’offre.

-On va passer voir Will pour qu’il te donne ton instrument de travail et t’inscrive sur les listes.
-Parce que vous avez des listes ?
-Bien sûr. Les débutants, les expérimentés, à la retraite, tout ça est consigné!


Ciel regarda avec tristesse le manoir et suivit son nouveau maître pour voir William qui un instant cru qu’on lui rapportait un démon. Il s’excusa en comprenant la méprise, et encore plus quand on lui apprit qu’Undertaker se chargerait lui-même de l’entrainement de Ciel.

-Tu peux lui donner une faux à sa taille Will ?

L’homme alla voir dans ce qui semblait être une réserve et revint avec une faux pour Ciel, qui le remercia machinalement. Malgré lui il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il aurait préférer que ça soit Sebastian qui lui apprenne tout. Mais leurs mondes étaient opposés maintenant. Ca le blessait. Il apprit quand même aussi bien que possible, avec la seule idée d’être à la hauteur de son ancien majordome. S’il avait la possibilité de porter à nouveau des âmes, hors de question qu’il se laisse aller ! Il voulait rester au gout de Michaelis !
Avec son ardeur il devint vite un shinigami puissant et respecté. Mais en trois ans il n’avait toujours pas revu son Diable de Majordome et ça le rendait triste. Il ne comprenait pas trop pourquoi il en était si affecté d’ailleurs.

Puis un jour qu’il avait un travail assez important à cause de mortalité en hausse… Un soir il le vit… Pas en majordome. Mais dans sa forme hideuse et sale comme il l’avait lui-même appelé. Il avait reconnu son regard et son aura écrasante de ce jour-là.


-SEBASTIAN !!

Ne pu-t-il s’empêcher d’hurler pour l’appeler. Ce regard sauvage se posa sur lui, mais il ne baissa pas les yeux. Au contraire il soutint le regard. Ciel avait grandit et ressemblait un peu plus à son père, quoi qu’en plus svelte, depuis ces deux ans. Mais il restait reconnaissable avec son air déterminé.
Ne voulant pas qu’il s’échappe, le shinigami sauta en hauteur pour le rejoindre, sans jamais le quitter des yeux. En peu de temps ils se retrouvèrent face à face. Le comte eu un discret sourire.


-Enfin je te retrouve Sebastian…
-Comment peux-tu être encore en vie ?
-Je ne le suis pas vraiment à vrai dire… Le rituel demandant un cœur de shinigami j’en suis devenu un. Mais parait-il que je peux quand même recevoir à nouveau des âmes en moi.


Il leva doucement la main pour ne pas effrayer le démon et plongea la main dans l’ombre pour lui caresser la joue.

-Autant de fois qu’il le faudra. Qu’importe toute les vengeances que je devrai accomplir et les souffrances que j’endurerai. Je ferai renaitre mon âme autant de fois qu’il le faudra pour te satisfaire.

Surprit, Sebastian reprit son apparence humaine avant de se faire enlacer. L’absence de ce petit comte l’avait énervé. Ce garçon qui avait prit de gros risques pour lui offrir son âme juste pour le libérer, tout simplement. Qui, il l’avait vu dans son âme, avait tout fait pour être à sa hauteur. Sans se contrôler, il l’embrassa avec fougue, presque une certaine violence. Ciel se laissa faire, soupirant de plaisir, enlaçant le Diable de son cœur.

-Tu sais que Grell va m’en vouloir s’il nous voit nous embrasser ?
-Il a déjà plein de photos de moi il n’a pas à se plaindre.
-Toujours aussi dur.


Mais ça faisait sourire le comte, vraiment heureux pour la première fois depuis la mort de ses parents. Il se sentit soudain porter, se laissant faire, le visage dans le cou de son ex majordome. Avant de finir par sentir une odeur de rose. Il sourit. Ils étaient au manoir. Le garçon se fit allonger sur une couverture au milieu de la roserais.

-Je vois que vous arrivez enfin à vous habiller seul.
-J’étais bien obligé, livré à moi-même. Mais ça reste toujours mieux quand c’est toi qui le fais.


L’ex majordome eu un sourire moqueur avant de commencer à le déshabiller. Ciel se laissant docilement faire. Laissant découvrir son corps finement musclé dont la cicatrice au niveau du cœur était toujours visible. Sebastian lécha cette cicatrice sur toute la longueur, faisant frissonner son partenaire qui essaya de le déshabiller aussi. Bien que ça lui était plus difficile. Amusé par sa difficulté, Michaelis fini par se déshabiller à son tour, révélant évidement un corps parfait, devant lequel le Phantomhive s’extasia avant de venir le caresser.

-Encore débutant en la matière hein ? Ricana le majordome.
-Tu crois quoi à mon âge franchement ? Rougie le noble.
-Alors laissez-moi vous guider bocchan.

Le comte eu un petit sourire de ce faire à nouveau appeler de la sorte et se laissa faire. Laissant les mains expertes de son partenaire parcourir et découvrir des points faibles. Le faisant couiner ou gémir. Se mettant ainsi à jouer avec les tétons de ses doigts et sa langue, puis son nombril puis enfin son sexe qu’il s’amusa à frôler jusqu’à entendre supplier pour plus de contacte. Le démon le prit donc bien en main pour le masturber. Faisant haleter et gémir le shinigami qui se tortillait devant lui. Jusqu’à le faire jouir. Profitant du fait qu’il soit pantelant, Sebastian prit du sperme sur ses doigts pour en enduire l’intimité du garçon, puis ses propres doigts, en enfonçant d’abord un. Faisant crier de surprise son partenaire. Puis un deuxième doigt lorsqu’il fut assez détendu. Ciel l’aidant assez, car il avait toute confiance en son partenaire et ce décor enchanteur était paisible et agréable. L’adolescent fut donc bientôt plus que gémissement, au grand plaisir de son Diable de Partenaire.

-Bocchan ? Etes-vous prêt à allez jusqu’au bout ? Savez-vous ce qu’il vous en coutera ?

Le jeune homme tendit la main pour lui caresser le visage.

-Que risque-t-il de m’en couter ?
-Aucune malédiction ou chose de ce genre si c’est ce que vous craignez.
-Alors quoi ? Pourquoi s’inquiéter ? Je t’ai déjà dis que je te donnerai autant d’âmes que tu voudras. J’ai défié mon état de démon pour toi. Que te faut-il d’autre comme preuve ?
-Beaucoup de monde seront jaloux de notre union et essayeront de nous séparer vous savez.
-Alors ça me fera autant de vengeance à accomplir pour rester à tes côtés et autant d’âmes à t’offrir.
-Si elles sont toutes aussi délicieuse que celle que j’ai pu gouter, ce sera un plaisir que de vous rendre jaloux.
-Ca restera mon âme, sa qualité ne changera pas trop je pense. Mais n’exagère pas trop, rien ne m’empêche de me fâcher contre toi.
-Hm, certes non, mais j’ai l’avantage d’être beaucoup plus fort et expérimenté que vous si vous essayez d’entrer sur un quelconque terrain.


Ciel lui attrapa le visage.

-Sauf qu’il me semble que pour les sentiments d’amour nous sommes novices tout les deux. Ou vas-tu me dire qu’un démon telle que toi à déjà eu des sentiments.

Sebastian sourit mais ne donna pas de réponse. Décidément en ces trois années sont jeune comte était devenu habile. Il bougea donc encore un peu ses doigts avant de les retirer et se placer entre les cuisses de ce corps offert. Ses yeux rougirent et il entra très lentement. Il vit la mâchoire de son partenaire de crisper, surement pour retenir une quelconque exclamation de douleur. Le démon s’arrêta donc une fois son gland entré, pour qu’il puisse s’habituer. Et lorsqu’il entendit Ciel lui demander ce qu’il attendait, il eu un sourire amusé et progressa à nouveau lentement jusqu’au font de lui.
Le visage de son désormais compagnon était tout à fait adorable à regarder avec cet air de plaisir qu’il n’avait jamais eu. Il lui en embrassa délicatement les lèvres, les yeux rougeoyant, comme prêt à lui arracher une nouvelle fois l’âme. Ce qui fit sourire Ciel qui s’accrocha à son cou avant de gémir de plaisir en le sentant de nouveau bouger en lui. Puis les crocs du Diable de Majordome se posèrent délicatement sur la jeune gorge, sans pour autant l’écorcher, juste de quoi le faire frémir. Continuant de le caresser de ses crocs jusqu’à l’épaule, ses ongles caressant doucement ce torse aux reins cambrés.


-Tu sais… que Grell… Serai jaloux ?

Haleta le jeune homme. Ce qui fit naitre un sourire moqueur sur les lèvres de Michaelis.

-Ce qui serai très drôle à voir. En attendant bocchan vous avez beau être délicieux, vous pourriez me caresser aussi ?
-Yes, my lord.


S’amusa à répliquer l’adolescent qui fit parcourir l’une de ses mains sur le dos et les fesses de son ex majordome. Restant accroché à son cou de l’autre. Constatant encore par son toucher à quel point son Diable de Compagnon était parfais. Se sentant d’autant plus soulagé en lui-même de l’avoir libéré du pacte. Se sentent heureux. Sa malédiction était fini et il avait trouvé un homme… Un démon parfait qui lui avait rendu la joie de son enfance… Non même plus que ça.
Soudain, le jeune shinigami se cambra plus amplement et joui dans un râle entre leur deux corps. Faisant à son tour jouir son partenaire qui se sentait si bien d’être si à l’étroit dans cette antre chaude. Faisant couiner le garçon qui se sentit remplit pour la première fois de ce liquide plus chaud que la moyenne.


-Alors bocchan, comment avez-vous trouvez votre première fois ?
-Idiot, tu sais bien que c’était merveilleux.


Il tendit le bras pour cueillir une rose noir et la mettre dans les cheveux de Sebastian, un sourire aux lèvres.

-Cette fleure est comme toi. Magnifique, sombre, dangereuse, mais si attirante.
-Vous me flattez.


Ciel sentit qu’on sortait de lui puis son compagnon le prit dans ses bras pour le porter dans le manoir et lui faire prendre une douche avant de l’allonger sur le lit à baldaquin pourpre. Avant de s’endormir, Phantomhive envoya un message. Fidel à lui-même l’adulte ne chercha pas à savoir et le couple s’endormit ensemble.

En tout cas le lendemain matin, Sebastien se fit réveiller par du bruit prêt de sa tête. Grognant un peu il regarda un gros paquet circulaire sur sa table de nuit. Un message était posé dessus


« Pour t’avoir fait supporter Pluton »

Intrigué Sebastian ouvrit et on vit son visage succomber devant ce qu’il voyait dans la boite… Et qu’il prit dans ses mains. Un chaton noir, au bout des pattes et de la queue blanches et aux yeux bleus.

-J’espère qu’il te plait. Ca sera à toi de t’en occuper encore.
-Yes, my lord. C’est un très beau cadeau que vous me faite là.


Ils sourirent tous les deux et Ciel s’amusa à regarder Michaelis jouer avec le chaton. Trouvant le tableau très beau. Déjà apaisé et heureux de leur nouvelle relation. La malédiction des Phantomhive semblait définitivement levée pour tout les deux malgré sa nouvelle étrange condition de shinigami…

©Katsura, alias Magical Marmotte. Le 10/05/2012

FIN


____________

Non je n'ai pas de fascination morbide pour les shinigami! C'était le seul moyen pour moi de pas tuer le petit Ciel sinon c'est moi qui me faisais tuer par Yuki x) Et d'en profiter pour faire un happy-end version yaoi! Mais sinon j'adore aussi tout ce qui est fée, ange, esprit, chimère et co!
Sinon j'espère que vous avez aimé Smile

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"Laissez-moi protéger et préserver ce que je peux pour me faire pardonner ce que j'ai déjà détruit et blesser..."

(Images originales pour Avatar et Signature ©Heise, ©Kazuo-Sama et ©Mokolat)


Dernière édition par Katsura le Mer 16 Mai - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatocarek.forumperso.com/
Miharu Misame
Élève
avatar

Nombre de messages : 546
Age : 28
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: [Fic Kuroshitsuji] Quand Katsura boude les fins officielles!   Mer 16 Mai - 0:15

*-* love <333

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fic Kuroshitsuji] Quand Katsura boude les fins officielles!   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fic Kuroshitsuji] Quand Katsura boude les fins officielles!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fics crossover remake sur Kuroshitsuji : quand les Enfers et le Purgatoire s'en mêlent
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» TRAITE GARDER J B ARISTIDE EN EXIL ! FUNERAILLES OFFICIELLES POUR D . BERROUET
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Altérian :: Règlement & Autres :: * Administration & Divers :: * Pause Détente-
Sauter vers: